le temps s’arrête


Je vous propose une visite à Jabal Al Akhdar, la montagne verte. Une montagne pleine de contraste où se mélange des paysages minéraux et arides à une végétation dense et verte. Vous y trouverez de la vigne, des grenadiers, des pêchers, mais cette montagne est connue pour ses champs de rosiers qui fleurissent en mai. Nous n’avons pas encore découvert ce paysage fleuri, mais nous sommes tombés sur un endroit magique.

Vous vous souvenez d’Arsule, cette pauvre fille qui se retrouve perdue à vivre dans un village abandonné, et qui finit par y trouver le bonheur et l’amour ? Cette histoire d’amour pour un village, des pierres, une terre. En bonne fille du Sud, ce récit d’amour de Marcel Pagnol m’a beaucoup touché quand j’étais jeune petite. Et bien, figurez-vous les amis que j’aurai pu la rencontrer Arsule. Ici, à Jabal Al Akhdar. Dans ce pays, sur ce plateau de Sayq, dans le wadi Bain Habib, à plus de 2000 métres d’altitude et si loin de notre belle Provence. Elle ne s’est certainement pas appelée Arsule, mais elle a bel et bien vécue ici.

Dans ce village, accroché à la montagne, on y vient à pied, on ne frappe pas. Même Maxime a du y venir. Ce village n’a pas de noms, il est juste là, offert à la curiosité des visiteurs. Vous pouvez pénétrer dans les maisons. Certaines sont en si bon état que l’on imagine l’hôte rentrer chez lui.

Ces vieilles bâtissent témoins de tant de vies passées, nous ouvrent leur histoire, en toute modestie, mais avec tant de générosité et de force. A l’image de ce peuple Omanais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques renseignements supplémentaires :

  • Il est très facile de se rendre à Jabal Al Akhdar. Les routes principales sont neuves. Néanmoins, vous devez vous y rendre obligatoirement en 4X4. Vous devrez passer par un poste de contrôle qui s’assure que votre véhicule est un tout-terrain et que vous savez utiliser les petites vitesses de votre véhicule. Le dénivelé est énorme. Il n’y a qu’à regarder les traces et les bosses sur les barrières de sécurité pour comprendre que toutes les précautions sont importantes.
  • Cette montagne est libre d’accès depuis seulement quelques années. Avant, seuls les Omanais y vivant, avaient le droit d’y pénétrer.
  • Nous ne sommes finalement pas si loin de notre Provence puisque Jabal Al Akhdar a un climat Méditerranéen. Il faut donc prévoir des vêtements chauds, surtout en hiver.

Arsule : Je sais, j’ai peur.

Gédémus : Peur de quoi ?

Arsule : J’ai peur parce qu’il n’y a rien.

Gédémus : Alors, on peut dire que tu n’as peur de rien.

Regain – Marcel Pagnol

comment fonctionne le mari


Cela fait quelques jours les amis que vous avez hâte que je sorte des toilettes pour tout savoir sur cet être fabuleux qui est l’homme.

Après la femme, voici donc, pour vous, tout droit sorti de ce petit livre de chez Ladybird, cet homme marié.

comment marche l'homme - ellea40ans

Rassurez-vous les amis, même si l’homme marié vous semble bien mystérieux, le livre nous assure qu’il est en réalité très basique, et, le résume en une seule phrase : L’homme court pour avoir des bières et des saucisses et voilà.

Mais, l’homme marié a quand même de nombreuses qualités et des rites qui lui sont propres :

  • Il peut se souvenir de tous les scores de son équipe préférée. Il se souvient aussi de sa première plaque d’immatriculation… Mais impossible pour lui de se souvenir de ce que sa femme vient de lui demander.
  • Il aime réparer de petites choses simples, mais, il aime surtout raconter et détailler combien cette réparation a était en réalité super complexe… Un peu comme si il avait inventé la machine à voyager dans le temps. Et si en plus, il s’est blessé pendant la réparation, il ne manquera pas d’exhiber sa blessure au monde entier. Telle une preuve de sa bravoure et de son dévouement. Le dernier point concernant la blessure de guerre, est un avis personnel qui n’est pas tiré du livre mais d’un vécu assez récent.
  • L’homme aime lire des biographies, des histoires vraies, du concret. Grâce à ses lectures, il est capable d’atterrir sur la lune, d’être agent secret et de pouvoir coacher une équipe de foot en cas de besoin
  • L’homme pense avoir toujours raison, même quand il a tort. Il ne va pas oublier de vous rappeler la fois en 1986 ou il a eu raison.
  • L’homme sait beaucoup de choses. Il peut vous dire le nombre exact de marches d’escalier qu’il y a chez lui.
  • L’homme aime clamer que sa vie a commencé le jour de son mariage, qu’avant ce jour bénit, il n’avait pas de vie. Surtout, quand il s’agit d’un second mariage.

comment marche l'homme - ellea40ans

  • L’homme aime passer du temps avec ses copains. Il peut passer des heures a élaborer des théories sur star wars. Parler indéfiniment de voitures, de sports, de petits gadgets hors de prix et inutiles, de chiens sans que jamais ne lui vienne à l’esprit de demander aux autres des nouvelles de femmes et enfants.

comment marche l'homme - ellea40ans

Ce livre nous prouve scientifiquement que la capacité d’écoute de l’homme ne dépasse pas les 30%.

comment marche l'homme - ellea40ans

Et puis n’oublions pas que l’homme est homme. Quand il sort pique-niquer avec sa famille et sa jolie fille au pair, l’homme s’assoit de façon à cacher l’émoi de popaul, du colosse, de l’engin ou de la poutre,… Suivant le nom qu’il lui a donné.

Bref, il était une fois l’homme…

comment marche l'homme - ellea40ans

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les îles Ad Dimaniyat


Je vous assure les amis, on était pourtant bien partis. On nous avait dit « vous allez nager avec cet impressionnant et inoffensif monstre marin ».  Il faut dire que chaque année les requins-baleines posent leurs valises quelques semaines à Oman. Elles étaient donc devenues notre Saint Graal du jour.

Ce géant des mers est plus doux qu’un agneau mais, vous êtes d’accord avec moi que dans requin-baleine, il y a aussi requin. Comme toute quarantenaire qui se respecte les dents de la mer ont laissé quelques traces. Je n’étais pas super rassurée dans cette aventure.

Alors nous avons tourné, viré et cherché longuement. Et puis, il a bien fallu se rendre à l’évidence : ça ne sera pas cette année que nous aurons l’honneur de nager avec ces géantes.

C’est bien connu que contre mauvais courants il faut faire bonne fortune. Nous sommes donc partis en direction des îles Ad Dimaniyat.  Une heure de bateau plus loin, nous étions seuls au monde dans cet endroit féerique.

Les requins-baleines ont laissé place à la beauté du lieu, à son eau turquoise, son sable blanc, ses fabuleux coraux avec leurs poissons bariolés et à nos amis les tortues.

Cette journée ne sait pas tout à fait passée comme prévu, mais nous avons vécu un moment unique, hors du temps.

Pour en savoir plus :

Les Ad Dimaniyat  est un archipel composé de 9 îles, sa superficie est de 100 hectares. Cet archipel est situé entre le district de Seeb et de Barka à 18 km du large. Réserve naturelle, les îles Ad Dimaniyat hébergent de nombreux coraux dont certains d’une grande rareté. Les tortues viennent y pondrent et des oiseaux sédentaires ou migrateurs y élisent domicile.

Cette réserve a été inscrite au patrimoine mondial en 1984 comme faisant partie du projet mondial de la Grande barrière de Corail.

  • Avant de vous y rendre vous devez avoir une autorisation écrite du ministère. Les compagnies de location de bateaux s’occupent des formalités.
  • Vous ne pouvez pas y rester plus de 5 jours avec un groupe maximum de 12 personnes.
  • Vous devrez payer 10 OMR (22 euros)  par jour passé. Le prix est généralement inclus dans la location du bateau.
  • Vous devrez tout prévoir pour le pique-nique et le camping.

Comme l’a dit si bien Christophe Colomb : «on ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va ».

Je vous souhaite une belle journée les amis.

réunion des familles


Il y a quelques semaines de cela, c’était l’Eid. L’Eid est une fête musulmane très importante, mais comme ce blog ne parle pas de religion, et, que je ne suis pas la plus qualifiée pour vous détailler le pourquoi du comment, je vais simplement vous parler de mon l’Eid.  Celui que j’ai passé chez une famille d’Omanais.

Mais commençons par le commencement.

En juillet, le chef de meute a profité de quelques jours pour partir en solitaire. Tout de même accompagné d’une tente, d’un lit de camp, de provisions, d’une carte et de son envie de sortir des sentiers battus. Direction le sud du pays.

L’aventure était grandiose et les paysages fabuleux… Jusqu’à ce que la voiture ait la bonne idée de se planter dans le sable. Les Omanais avec gentillesse passent un temps, non-négligeable, à sortir les expats et touristes de ce genre de mauvais pas. Le chef de meute est donc parti chercher du secours et, Walid a été son sauveur. Malgré un arabe basique d’un côté, et un anglais approximatif de l’autre, nos deux protagonistes ont sympathisé. Walid lui a fait visiter son village de pêcheurs, les dunes de craie sur lesquelles il faisait de la luge enfant. Il lui a même présenté son chameau, lui a offert le costume omanais et l’a invité à partager le repas familial. Ils ont échangé des messages tout le reste de l’été avec la promesse de revenir en famille et sans planter la voiture dans le sable.

C’est donc, la première chose que nous avons faite à notre retour, après avoir épongé notre énième dégât des eaux.

Walid habite à 600 km de Muscat près d’Ad Duqm. Le goudron n’est pas arrivé jusqu’à son village et c’est avec une piste que nous avons terminé le voyage.

 

Nous avons donc fait la connaissance de sa famille. Ne vous attendez pas à un beau portrait de famille, avec les grands derrière et les petits devant. Les photos ne sont pas les bienvenues surtout du côté femmes. Nous avons vécu un moment qui se savoure pour lui-même. Un moment où les sourires, les gestes ont pris le dessus sur les mots. Un moment où le temps s’arrête.

A peine arrivés, de grands tapis sont rapidement installés dans la cours. On nous y sert du thé très sucré avec du lait de chèvre, du café avec de puissants épices de cardamome, des dates et des fruits. Les voisins, cousins, tantes, enfants, jeunes, vieux, hommes et femmes viennent nous saluer, nous toucher, nous embrasser, nous présenter les derniers-nés. Ils restent juste le temps d’un sourire, d’un regard, d’une accolade et repartent pour laisser la place à une nouvelle vague. Chocolats et bonbons que nous avons offerts à nos hôtes sont largement distribués à chaque visiteur.

Les femmes sont vêtues de tenues colorées et gaies. Les jeunes filles portent un léger voile sur la tête et les femmes portent le masque traditionnel Bédouin. Les femmes m’ont invitée à rentrer dans la maison. C’est dans la salle commune couverte de tapis et de coussins qu’elles m’ont offert un masque et un voile d’un rouge chatoyant. C’est ainsi que j’ai passé la soirée.

Quand la foule de visiteurs s’est tarie, le repas nous a été servi. Nous avons mangé en premier et, nos hôtes ont attendu que nous ayons fini pour manger à leur tour. Nous avons donc mangé du riz délicatement épicé, que l’on peu mélanger à du yaourt, du mouton et tout ça à la main. Croyez-moi, l’exercice n’est pas simple.

Après le repas, les femmes s’installent sur un tapis et les hommes sur un autre, côte à côte, avec les enfants qui passent d’un tapis à l’autre.

Nous avons aussi, profité de la fraîcheur du soir pour aller marcher dans le village entre femmes. La soirée s’est passée paisiblement.

Je suis repartie avec masque et foulard que je n’avais pas quitté. Nous avons eu en cadeaux au moins 3kg de dates fraiches et une épaule de mouton.

Mais nous sommes partis avec plus que cela. Nous sommes repartis avec leur sourire, leur gentillesse, leur générosité. Nous sommes repartis avec leur façon simple et sincère d’accueillir.  Un moment ou les barrières de la langue, de la cultures, de la religion n’existent plus.

Nous avons vu des gens qui vivent en toute simplicité, en harmonie avec leur communauté. Des gens qui accueillent et aident des étrangers à bras ouverts.

C’était juste magique, un moment unique et riche.

La preuve que les sentiers battus peuvent nous porter loin les amis.

masque Bedouin Omanais - elles 40ans
masque Bedouin Omanais – elles 40ans

 

la mer


Oman c’est aussi la mer D’Arabie, avec de longues plages de sables fins, de galets, des criques, des falaises. Avec ses odeurs, ses couleurs et son vent de liberté.

Bref, la mer à Oman c’est ça:

Sultanat d'Oman - ellea40ans.com

Et ça :

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

 

ou encore ça:

 

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

et ça aussi :

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

Et puis ça:

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

 

La mer on ne s’en lasse pas.

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

 

A Oman, la mer, il faut la voir pour le croire.

La mer d'Arabie à Oman- ellea40ans.com

Bon dimanche, les amis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

le souk de Muscat


Avant d’arriver dans le vieux Mascate, vous allez passer par Muttrah qui est le port de Mascate. Vous allez pouvoir y admirer la corniche mais, ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de vous perdre dans un dédale de ruelles tortueuses. Je vous propose donc de visiter le souk de Mascate.

Ce souk est un endroit vivant et joyeux. C’est une explosion de senteurs et de couleurs. Il y en a pour tous les goûts. Vous y trouverez des parfums, des pashminas, des épices, des décorations indiennes, des vêtements, du made in China, des antiquités, des bijoux. Vous allez être enivrés par l’abondance de marchandises, d’odeurs. Vous allez crouler sous les invitations des marchands à rentrer dans leurs boutiques.

Et bien sûr, vous allez craquer !

Votre ballade à travers le souk sera protégée du soleil grâce à des boiseries sculptées dans le style arabe contemporain. Alors, n’oubliez pas les amis de lever aussi les yeux.

 

le Souk de Muscat- Sultana d'oman - ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d’oman – ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d'oman - ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d’oman – ellea40ans.com

Conseils pour la route :

Le souk est ouvert tous les jours. Il ouvre vers 10h, ferme en début d’après-midi pour ouvrir à nouveau en soirée.

Il est très difficile de se garer en soirée, prévoyez plutôt d’y venir en taxi. Si vous optez pour la voiture vous trouverez facilement des places le matin à  l’ouverture.

Prenez des Omanais Rials, la monnaie locale, pour acheter. Il vous sera plus facile d’obtenir un bon prix. Négocier ! Vous pouvez obtenir facilement 50% de rabais sur le prix annoncé au départ.

le Souk de Muscat- Sultana d'oman - ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d’oman – ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d'oman - ellea40ans.com
le Souk de Muscat- Sultana d’oman – ellea40ans.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

le vendredi c’est poisson


A Muscat le poisson c’est tous les jours, avec son marché aux poissons ouvert tous les matins. Je peux vous assurer que c’est une expérience pour tous les sens.

Oubliez les marchés aseptisés. Ici, vous allez trouver de l’authentique, du brut et du frais. Les poissons sont pêchés dans l’océan indien et sont vendus directement sur ce marché.

 

 

Vous vous retrouvez donc immergés au milieu d’une variété de poissons incroyable, thon, sèche, raie, requin, langouste, crabe, king fish… Vous touchez et, respirez toutes ces odeurs de près.

C’est un endroit plein de vie et très convivial. Les pêcheurs sont heureux de vous montrer leur meilleure prise, de poser et de discuter avec vous.

Le poisson à Muscat c'est une institution

Le poisson à Muscat c’est une institution. Vous pouvez le savourer dans de nombreux restaurants. Vous vous délecterez de grillades de poissons aux épices délicieuses et, pour un prix tout a fait abordable.

Mais, je vous conseille tout de même de venir au fish market. En plus du poisson, vous allez faire le plein de sourires et pénétrer un endroit tourbillonnant de vie.

Sur le marché aux poissons de muscat il n'y a pas que du poissons mais aussi de beaux sourires

Quelques conseils pour la route :

Le marché est ouvert toute la matinée mais, je vous conseille d’y venir tôt, avant qu’il ne fasse trop chaud. Si vous souhaitez acheter, prévoyez un sac isotherme avec de la glace.

Je vous conseille aussi, de vous couvrir les épaules et de porter un vêtement aux dessous des genoux mais surtout, venez avec des chaussures fermées. Vous allez marcher dans le jus du poisson et ce sera plus agréable de garder les pieds au sec !

Je vous souhaite une beau vendredi, les amis.

le marché aux poissons de muscat, Oman- le vieux monsieur

bateau de pêcheurs Oman - muscat
  Oman – muscat

Ce diaporama nécessite JavaScript.

sur la route


Nous sommes partis en aventurier avec l’espoir de découvrir des paysages, des villages et de vivre une aventure à notre rythme. Nous sommes partis à Dubai en voiture.  De longues routes droites et monotones, sans intérêts où il faut avoir une grosse dose de volonté pour rester éveillé.

Nous nous lamentions sur notre mauvais choix tactique, jusqu’à notre arrivée dans les dunes, aux portes de cette mégapole.

Nous n’avons pas fait du dune Bashing, le sport national qui consiste à escalader des dunes à l’aide d’un gros 4X4. Nous avons juste fait une petite halte. Juste le temps de courir, de se rouler, d’admirer la forme, la texture de ces merveilles sablées. Juste le temps de mettre du sable plein les poches, plein les chaussures, plein les cheveux et plein la voiture.

Juste une halte enchanteresse, qui nous fait dire que même juste pour une week-end, c’est une sacrée bonne idée que de partir à Dubai en voiture.

« J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. » Antoine de Saint-Exupéry.

fullsizeoutput_3

 

J’arrête donc mes bavardages car, comme le dit si bien Théodore Monod, « parler du désert, ne serait ce pas, d’abord se taire, comme lui et lui rendre hommage, non de nos vains bavardages mais de notre silence ».

 

je suis là


Le suspens a assez duré. Mon nouveau chez moi se trouve pas très loin de l’ancien. J’habite Muscat, Mascate en Français, qui est la capitale de ce tout petit pays. Mais, tous les pays semblent bien petits à l’échelle de l’Arabie Saoudite !

Petit pays par la taille puisqu’il ne mesure que 212 000 km, mais d’une richesse incroyable. D’ailleurs, ce n’est pas un pays mais un Sultanat. Il s’agit donc du Sultanat d’Oman, la perle du Moyen Orient.

Nous y étions venus en vacances, et, nous avions adoré ce pays. Les gens y sont accueillants, ouverts et cultivés. Il y a des paysages à couper le souffle. Le Sultanat est bordé d’un côté par l’océan Indien et de l’autre côté par une chaîne de montagnes qui raviront les adeptes de la marche et de la géologie. Ces montagnes renferment de véritables merveilles, comme des oueds, pour ne citer que cela.

Je suis toujours en cours d’installation, mais de temps en temps, une pause s’impose. Je partage avec vous quelques photos de nos virées. Juste pour vous faire découvrir succinctement ces paysages magnifiques. En attendant de vous en parler plus.

Sultanat d'Oman - ellea40ans.com

 

La fabuleuse vue de ma fenêtre au petit matin

20170106_145419

Le Sultanat côté mer

Sultanat d'Oman - ellea40ans.com
Le Sultanat côté montagnes

Je vous souhaite une belle journée les amis.