10 indices qu’un Ado est à la maison


Les 10 choses qui me disent que mon fils rentre dans l’adolescence :

1/  Dans sa chambre pas une mouche n’a survécu, et, quand il faut y rentrer, les yeux piquent, le nez est complètement anesthésié par cet empuantissement. Il ne faut surtout pas, mettre ses chaussettes dans la machine sans s’être muni, au préalable, d’un masque à oxygène. Il faut ensuite, se laver minutieusement les mains à l’acide.  Ses baskets pourraient mettre en fuite les plus valeureux soldats mais, lui seul, reste insensible à cette puanteur.

2/ Pour rentrer en communication le plus simple est de lui envoyer un message WhatsApp et pour le faire sortir de sa chambre couper internet reste le plus efficace et le plus rapide. Il déboule  dans la seconde qui suit, tout ahuri, en hurlant : «  internet ne marche pluuuuuuuus ! »

3/  Il se permet de faire des réflexions idiotes et totalement infondées voir calomnieuses de type : «  Je dis pas que tu es grosse maman, mais tu veux pas te mettre au sport ?!

4/ Le prénom de son amoureuse est mieux gardé que le code secret de la bombe atomique. Les meilleurs hackers travaillent inlassablement dessus sans succès.

5/ Quand je confonds ses fringues avec celles de son père  et que  le même père en question râle (encore) parce qu’il lui a encoooore piqué son short ! Cela provoque à chaque achat  des menaces verbales du style : « celui-là tu me le pique pas ! Il est à MOA ».

6/ Quand tu as l’outrecuidance de lui poser directement une question, sans passer par WhatsApp, (voir indice n°2) il souffle, grogne avec un air affligé  mais, devient tout gentil, tout câlin, tout serviable quand il a besoin d’une nouvelle paire de baskets (encore).

7/ Il admire sa musculature, sa force, sa puissance et ne loupe pas une occasion de se comparer avec son père. Nous assistons donc régulièrement à des pseudo-luttes des deux coqs de la maison.

8/ Sa liste de courses a  changé : des cartes Pokémons nous sommes passés au  gel (afin de dompter sa frange qu’il sculpte longuement avec amour), au déo (qui n’arrive pas jusqu’aux chaussettes – voir indice n°1) et au gel douche Adidas (pour eux, les hommes).

9/ Le w.end il dort minimum jusqu’à 11h et trouve, à peine, la force de se dénicher de quoi manger avant de s’effondrer à nouveau, sur le canapé épuisé par tant d’effort.

10/ Les poils poussent… rien à rajouter.

Cette fois-ci c’est sûr, j’ai 40 ans et presque toutes mes dents et un presqueAdo  à la maison.

Et votre presqueAdo il est comment ?