faire pipi tranquille


Les oiseaux se cachent pour mourir et moi, je me cache dans les WC pour écrire. Pourtant, ce n’est pas du tout le moment. Ils sont affamés, énervés de la journée qui se termine et par celle qui va commencer demain. Ils cherchent leur uniforme d’école, leur bonnet de natation, cherchent aussi un papier à faire signer d’urgence et qui a disparu. Des mamaaaaaaaan de plus en plus nombreux et tendus se faufilent sous la porte des WC.

Mais, je m’en fous. 

J’ai une idée, et c’est à elle que je me raccroche. Sans bruit, je sors mon carnet. Je gribouille à la va-vite un truc que moi seule pourra relire. J’espère. Si je ne la fixe pas maintenant, l’idée s’envolera vers l’infini et au delà.   Alors j’écris à toute vitesse dans ce carnet, sur ce bout de toilette.

Le temps presse. Je sais que ma cachette ne va pas tenir longtemps et que je vais vite être débusquée. Je vais devoir, en toute mauvaise fois, les yeux au ciel et dans un souffle, réciter le fameux : «C’est-même-pas-possible-de-faire-pipi-tranquille-dans-cette-maison».

Depuis les enfants, l’intimité n’est plus qu’une vague notion abstraite et lointaine. Je vous avez d’ailleurs déjà raconté mes déboires.

Alors, c’est vrai qu’au lieu de participer à l’effort familial, je me planque. Mais, je vous assure, elle est chouette cette idée.

Bon, les amis, je dois vous laisser avant de me faire choper.

Je vous souhaite une belle journée.

 

 

un p’tit coin


Mon retour est trop frais pour que je puisse aborder quoique ce soit de consistant, de profond. Et pourtant, vous avez remarqué,  fidèles amies, combien la profondeur et la consistance sont les maîtres-mots de ce blog. Mais aujourd’hui, je ne peux pas. Mon être est envahi par la chaleur, la poussière, la nostalgie et les bagages.

Alors, allons plutôt faire un petit voyage avec la machine à remonter le temps. Direction, notre petit cottage trop mignon dans la campagne de Bath en Angleterre.

Le petit cottage Anglais est petit, trop mignon et très fleuri. Pour une description digne de ce nom, merci de vous remémorer deux ou trois épisodes d’Hercule Poirot ou, mieux, de Miss Marple. Comme vous l’avez compris j’ai encore de grosse difficultés à atterrir, ne comptez, donc pas sur moi aujourd’hui, pour des envolées lyriques.

Ce petit cottage so british  donne immédiatement des envies de boire du thé avec de la bière. Qui dit thé avec bière dit, pipi ! Et, c’est donc ici, que la machine à remonter le temps s’arrête : dans les WC de mon petit cottage trop mignon.

Cette merveille se trouve à l’étage et, est pudiquement cachée sous un caisson de bois. Mais la découverte ne s’est pas exactement passée dans la quiétude d’une bonne dégustation  de thé-bière. Ma conscience de blogueuse me susurre, que je ne peux pas laisser mon état léthargique vous raconter n’importe quoi.  Vous méritez la vérité, et, la vérité est ailleurs, du côté de la tribu.

La tribu après avoir goûté aux joies de la route à gauche pendant de longues heures, arrive, fourbue, excitée et shooté aux jelly bean. La contemplation du joli petit cottage Anglais trop mignon n’est pas la priorité car une lutte acharnée a commencé : qui sera le premier aux WC ?  Là où la tribu passe l’herbe trépasse, mais ils ne trouveraient pas de l’eau à la mer. Cela, n’a donc pas été une surprise, de les voir surgir, bredouille en hurlant qu’il est hors de question de passer le séjour à aller dans le jardin ! Fraichement envahie par le flegme Britannique, je me mets à chercher sûrement mais, sans empressement l’objet de tous les désirs. Parce qu’on est bien d’accord, il y est hors de question d’aller dans le jardin !

Comme vous l’avez peut être compris notre cottage est trop mignon mais aussi petit et je suis rapidement  tombée sur le joli caisson de bois renfermant l’objet de toutes les convoitises. Le flegme Britannique a laissé place à la fougue d’Indiana Jones quand il découvre le Graal. Quelle joie de découvrir ce joli petit caisson et son trésor à l’intérieur ! Même accompagnée d’Indiana Jones et de James Bond, mon esprit vif flaire le danger. Il est trop mignon ce petit caisson qui ne s’ouvre que par le haut mais pas super hygiénique. Les garçons ont donc, aussi sec l’ordre de, soit se mettre à bien viser, soit d’aller dans le jardin !

Cette aventure m’a fait prendre conscience que l’on ne décore pas suffisamment cette pièce au combien importante de la maison. Faisons preuve d’originalité jusque dans nos WC !

Bref, les amies tout cela pour vous faire un petit coucou d’Arabie.  Bonne journée à toutes.