le temps s’arrête


Je vous propose une visite à Jabal Al Akhdar, la montagne verte. Une montagne pleine de contraste où se mélange des paysages minéraux et arides à une végétation dense et verte. Vous y trouverez de la vigne, des grenadiers, des pêchers, mais cette montagne est connue pour ses champs de rosiers qui fleurissent en mai. Nous n’avons pas encore découvert ce paysage fleuri, mais nous sommes tombés sur un endroit magique.

Vous vous souvenez d’Arsule, cette pauvre fille qui se retrouve perdue à vivre dans un village abandonné, et qui finit par y trouver le bonheur et l’amour ? Cette histoire d’amour pour un village, des pierres, une terre. En bonne fille du Sud, ce récit d’amour de Marcel Pagnol m’a beaucoup touché quand j’étais jeune petite. Et bien, figurez-vous les amis que j’aurai pu la rencontrer Arsule. Ici, à Jabal Al Akhdar. Dans ce pays, sur ce plateau de Sayq, dans le wadi Bain Habib, à plus de 2000 métres d’altitude et si loin de notre belle Provence. Elle ne s’est certainement pas appelée Arsule, mais elle a bel et bien vécue ici.

Dans ce village, accroché à la montagne, on y vient à pied, on ne frappe pas. Même Maxime a du y venir. Ce village n’a pas de noms, il est juste là, offert à la curiosité des visiteurs. Vous pouvez pénétrer dans les maisons. Certaines sont en si bon état que l’on imagine l’hôte rentrer chez lui.

Ces vieilles bâtissent témoins de tant de vies passées, nous ouvrent leur histoire, en toute modestie, mais avec tant de générosité et de force. A l’image de ce peuple Omanais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques renseignements supplémentaires :

  • Il est très facile de se rendre à Jabal Al Akhdar. Les routes principales sont neuves. Néanmoins, vous devez vous y rendre obligatoirement en 4X4. Vous devrez passer par un poste de contrôle qui s’assure que votre véhicule est un tout-terrain et que vous savez utiliser les petites vitesses de votre véhicule. Le dénivelé est énorme. Il n’y a qu’à regarder les traces et les bosses sur les barrières de sécurité pour comprendre que toutes les précautions sont importantes.
  • Cette montagne est libre d’accès depuis seulement quelques années. Avant, seuls les Omanais y vivant, avaient le droit d’y pénétrer.
  • Nous ne sommes finalement pas si loin de notre Provence puisque Jabal Al Akhdar a un climat Méditerranéen. Il faut donc prévoir des vêtements chauds, surtout en hiver.

Arsule : Je sais, j’ai peur.

Gédémus : Peur de quoi ?

Arsule : J’ai peur parce qu’il n’y a rien.

Gédémus : Alors, on peut dire que tu n’as peur de rien.

Regain – Marcel Pagnol