Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au milieu coule le wadi Tiwi suite et fin


Ça y est c’est le grand jour ! Celui du Wadi Tiwi ! On ne pouvait pas partir sans l’avoir visité.

Nous voilà sur la route pour atteindre le village de Mibam. La route n’a pas changé et nous arrivons au village plein d’espoir et de crainte. Est-ce que ce sera notre jour de chance ?  La réponse ne tarde pas et O, joie ! O, bonheur ! Il n’y a pas de véhicules. Les 48 degrés et le ramadan jouent en notre faveur.

Nous suivons notre guide à travers une palmeraie qui descend jusqu’au Wadi. La descente est abrupte avec certains passages un peu délicats, mais, c’est très agréable d’être sous l’ombre protectrice de ces géants verts. Nous suivons l’eau qui coulent à travers les aflaj.  Les aflaj, sont un système d’irrigation très ancien encore en activité à Oman. La première construction daterait de 2500 avant JC. Les aflaj conduisent l’eau sur des kilomètres. Ce système d’irrigation est menacé par la baisse du niveau des eaux souterraines, ils sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 Après cette interruption culturelle et les 20 minutes de descente, nous nous retrouvons dans un immense décors minéral.  Terminé l’ombre et place à la roche et à l’eau. Nous pouvons entendre la cascade toute proche. Notre guide nous quitte en nous donnant des conseils de prudence.

 

En effet, la prudence s’impose.

Toucher l’eau se mérite.  Il y a des passages vertigineux, des passages à escalader. La roche est brûlante, ce qui rend les déplacements sur la paroi difficiles. Il faut compter une quinzaine de minutes pour atteindre le Graal.

 

Mais les brûlures sont vite oubliées dès que l’on arrive aux premières piscines. Nous avons eu la chance d’avoir le wadi pour nous tout seul, et,  nous avons passé un moment extraordinaire dans cet endroit unique. L’eau est douce et chaude, notre baignade est accompagnée de jolies libellules bleues, de têtards et de petites grenouilles. 

Le wadi Tiwi est un endroit majestueux avec ses cascades, ses piscines géantes, la couleur et la douceur de son eau. 

Mais les images vont parler mieux que moi. 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous souhaite un bon week-end, les amis.

Quelques conseils pour la route :

  • Munissez-vous de sacs à dos, baskets et préparez-vous à faire de la marche et de l’escalade. 
  • La descente à travers la palmeraie est faisable avec de jeunes enfants, mais, descendre dans les piscines est plus délicat. Certains passages sont très escarpés.
  • Prenez de la monnaie pour le guide. Ils sont d’une aide précieuse pour trouver le chemin, à travers la palmeraie, qui mène au wadi. 
  • Et bien sûr, ne descendez pas sans eau et protection solaire.

Bonne ballade.

là-haut sur le plateau Salma


Après notre essai avorté dans le Wadi Tiwi, nous décidons de prendre de la hauteur et d’aller sur le Salma plateau tout proche. Nous quittons donc la verdure et le bord de mer.

sur la route du Salma plateau par elle a 40 ans
sur la route du Salma plateau par elle a 40 ans

Nous voilà dans un décor totalement différent, sur ces pistes montagneuses.

Ce plateau est à une hauteur de 1500 mètres avec une vue à couper le souffle, du vent, de l’espace. Enfin seul au monde ou presque… 

Sur le plateau Salma il y a beaucoup de choses à faire et à découvrir mais notre objectif du jour, ce sont les tombeaux. On trouve sur ce plateau de nombreux tombeaux en forme de tours circulaires qui ont environs 4000 ans. Depuis, 1988 ces monuments sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Il y en aurait, à peu près, 80 de différentes tailles et de différentes époques. Ces monuments sont construits avec les pierres plates que l’on peu trouver autour. 

Nous nous transformons donc en Indiana Jones sans lasso, à la recherche de ces mystérieux tombeaux.

Il y a une légende qui raconte que ces tours ont été construites par un géant, qui comme tout bon géant, terrorisait les villageois des alentours. Un jeune berger à l’aide d’un Djinn* terrassa le géant.

Même, si il reste de nombreuses interrogations concernant ces bâtiments, les archéologues pensent que chaque tombeau a été édifié en mémoire d’un ou plusieurs morts. Ces tombeaux sont comme une cheminée avec une ouverture vers le ciel et ont pour objectif d’être vu de loin.

Ces bâtiments sont extrêmement bien conservés et c’est très impressionnant d’y pénétrer.  Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille la lecture de cet article.

Je vous souhaite un beau week-end les amis.

  • mais c’est quoi un Djinn ? Le Djinn est un esprit, une créature surnaturelle. Ils sont généralement invisibles et peuvent prendre différentes formes humaines, animales ou végétales. Ils sont très répandus dans la tradition musulmane.

 

Pour la route :

  • Munissez-vous d’un 4×4 pour profiter de ces pistes montagneuses.
  • Les tombeaux sont libres d’accès et vous pouvez y pénétrer librement à l’intérieur.
  • Le plateau Salma est un endroit idéal pour le camping et les couchés et levés de soleil sont magnifiques. Prévoyez une veste pour le soir et si vous dormez prenez une tente pour vous couper du vent et des lits de camp car le sol est très rocailleux

    tombes sur le Salma plateau à Oman par elle a 40 ans
    tombes sur le Salma plateau à Oman par elle a 40 ans