la Saint-Valentin sans frontières


Même si cupidon nous a transpercé il y a maintenant de nombreuses quelques années, avec le chef de meute, nous ne sommes pas Saint-Valentin. Nous ne sommes pas contre non plus.  Cette fête ne nous parle pas, ne nous émeut pas. Nous sommes totalement indifférents. Nous ne nous réveillons pas le 14 février, plus tremblant d’amour que d’habitude.  Ce jour ne vibre pas particulièrement de grands sentiments et de promesses enflammées. Nous ne sommes, tout simplement, pas habités par l’esprit de la Saint-Valentin.

Mais tout ça c’était avant. Nous avons découvert depuis quelques années une autre Saint-Valentin, grâce aux enfants et à leur école Anglaise.

Nous avons découvert une Saint-Valentin sans frontières. Une Saint-Valentin, qui ne s’arrête pas seulement aux amoureux transis, tendres où passionnés. Cette Saint-Valentin sans frontières met à l’honneur l’amour, l’amitié, le respect. Elle vous donne l’occasion de laisser parler vos sentiments. Aujourd’hui, vous pouvez offrir une carte et une rose à un(e) ami(e), à votre maîtresse celle de l’école mais à l’autre aussi, à votre prof de sport, à votre frère, à votre soeur, à votre boulanger, à votre coiffeur, à votre voisin…

Les enfants passent un temps fou à faire et à écrire les cartes. Ils vont acheter leurs roses avec fierté et les offrent avec une pointe de timidité et de joie. Et je peux vous assurer les amis, que la rose que l’ado offre à ses soeurs, est conservée très longtemps…

Alors, peut-être que je mélange tout avec ma Saint-Valentin sans frontières, mais je vais quand même profiter d’elle, pour vous souhaiter à vous, mes amis, une belle Saint-Valentin. Merci d’être là contre vent et marée.