le temps du ramadan


Le ramadan vient de commencer, et, Oman est passé à son rythme. 

Qu’est-ce que cela change pour nous, de vivre dans un pays musulman pendant le ramadan ?

Le temps de travail est plus court. On commence plus tard et termine, plus tôt. Certaines écoles ont aussi emménagé les heures. Moins d’école, mais, plus de devoirs à la maison ! 

Il est interdit de boire et manger dans les lieux publics durant la journée. Les restaurants et cafés sont tous fermés, et, n’ouvrent qu’au moment de la rupture du jeûne, un peu avant 19 heures à Oman. Les pauses café sont de l’histoire ancienne, et, il n’est plus question de terminer son thé matinal dans les bouchons. A moins d’avoir des vitres teintées, ce qui n’est pas mon cas. C’est donc, la période de l’année des, viens faire un p’tit tour à la maison. Dans les écoles, une pièce est généralement prévue pour les enfants qui jeûnent, et, une autre pour ceux qui mangent.  

Les magasins sont ouverts normalement mais, il n’y a pas foule durant la journée. C’est très agréable de faire du shopping tranquillement, mais, il faut chasser le vieux réflexe de boire à gorge déployée après chaque boutique. C’est donc la période idéale pour alléger le sac, en laissant la bouteille à la maison. Cette année, pour la première fois à Oman, les cinémas resteront ouverts mais, sans pop-corn.  Bref, vous avez compris que pour boire et manger c’est à la maison et rien que là.

Il est particulièrement demandé, durant cette période, de sortir jambes et épaules couvertes.

La chaleur combinée au ramadan font que beaucoup d’activités sont arrêtées. Qui dit moins d’activité, dit, plus de maison. Qui dit, plus de maison, dit, on s’ennuie.  Qui dit, on s’ennuie, dit, on invite les copains. C’est donc une période de l’année où la maison ne désemplit pas, et, l’appareil à gaufres tournent au maximum. On invite. On est invité. Un avant-goût de l’été et des vacances. 

Pendant que certains sont occupés avec un mariage royal, moi, c’est tout un anniv d’ado que j’ai dû gérer. Certains invités ont commencé à manger sans regarder l’heure, d’autres sont allé prier avant de manger. Mais, tout le monde s’est amusé et personne ne s’est noyé. Mission accomplie !

C’est avec la rupture du jeûne que la vie reprend. Au moment de l’iftar, les rues s’animent et les bouchons sont de retour.  Les gens sortent et se promènent en famille jusqu’à très tard. Il faut dire que c’est aussi le bon moment de sortir sans se faire brûler par le soleil. Je vous ai dit qu’il fait très chaud ?

J’aime bien ce mois de ramadan. C’est une parenthèse en dehors du temps. Un moment où le rythme effréné de la routine est oublié pour passer du temps avec les amis.

Ramadan Kareem.