autoprise de tête


Aujourd’hui, je vais juste papillonner.  Juste toucher un peu à ci et un peu à ça.

Mais, c’est sans compter sur ma tête. Elle a décidé de me prendre la tête. Qu’est-ce qu’elle peu être têtue et butée. Ma tête, quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas ailleurs. Bref, aujourd’hui elle a décidé de ne pas me lâcher et me donne tout pleins d’ordres :

« Il faudra que tu nettoies le frigo. Et ne me sors pas l’excuse pourrie qu’il vaut mieux attendre qu’il soit un peu plus vide ! »

« Il faudra que tu boucles la fin de l’année. Compte, combien il reste de jours avant les vacances ! »

« Il faudra que tu te fasses les ongles. Tu as des mains à porter des moufles et des pieds à calfeutrer dans des Dr Martens. » 

« Il faudra que tu fasses la déclaration d’impôts. Emmanuel attend, et il aime pas attendre !»

« Il faudra que tu t’épiles. Tu as les aisselles en friche et le maillot qui se barre. »

« Il faudra que tu ailles chez le coiffeur. Tu es tricolore. Blanc, marron où roux, mais fais ton choix. »

« Il faudra que tu repasses. La planche dans le coin, où chacun entasse des trucs divers et variés, n’est pas une planche de paddle. »

« Il faudra que tu fasses du sport. Tu le vois peut-être pas de là où  tu es, mais tu as le cul qui tombe. »

En plus, ma tête elle a une façon de me parler que je n’apprécie pas du tout. De quoi elle se mêle ? Ma tête, c’est pas ma mère. A 40 ans, je fais ce que je veux d’abord. Si moi, je préfère écrire, ou, regarder How to get away with murder conseillée par maman Pavlova ?  Qu’est-ce qu’elle va faire ma tête ?