mystère à la maison


« Vous ne trouverez jamais ce que vous ne cherchez pas », disait Confucius. Très cher Confucius, malgré le respect que j’ai pour toi, je me dois de te dire que c’est totalement faux.

Je trouve toujours ce que je ne cherche plus, mais, jamais ce que je cherche. Je ne suis certainement pas très claire, alors, je vous explique.

Actuellement, je cherche désespérément mes lunettes de soleil grises. C’est celles que je veux, celles qu’il me faut. Bref, celles que je souhaite absolument porter. Mais, avant de me lancer dans de fastidieuses recherches, je n ‘oublie pas de :

  • maudire mes filles, qui ont une fâcheuse tendance à me piquer mes affaires,
  • maudire le chef de meute, qui ne range rien,
  • maudire mon grand, qui laisse tout trainer comme le chef de meute,
  • pester contre la trop rapide rotation de la terre, qui me fait perdre la tête.

Je me mets donc, à la recherche de ces fameuses lunettes tant convoitées. Dites-moi à quoi ça sert d’acheter des choses si on ne peut pas s’en servir quand on veut ?

J’ouvre donc, tiroirs, armoires, placards, frigo. Oui, frigo. J’y ai retrouvé récemment, les clés de la maison bien cachées derrière la salade. Comble du désespoir et munie d’un grand courage, j’ouvre même en apnée la boite que-tu-l’ouvres-et-que-tu-meurs. C’est la boite dans laquelle, mon ado range toutes ses chaussures de sport. Vous imaginez bien que la tribu n’approche cette boite, sous aucun prétexte.

Donc, je cherche, retourne, pousse fauteuils et canapé et là, miracle !

Mon stylo que j’adore, que j’ai cherché partout et que je n’ai, au grand jamais, trouvé, m’attend sagement sous ce canapé.

Pourtant, les amis j’ai passé un temps incroyable à fouiller la maison dans le but de le retrouver. J’ai tout retourné pour lui, j’ai aussi ouvert la boite que-tu l’ouvres-et-que-tu-meurs, j’ai interrogé toute ma tribu sous serment. Rien.  Il avait disparu. Il c’était mystérieusement volatilisé.

Et le voilà, aujourd’hui, sous ce canapé. Qui a donc pu le mettre là, en mon absence ?  Ce n’est certainement pas le hasard si mes lunettes disparaissent le jour où il réapparaît. Je suis sûre que c’est un complot.

Comme vous pouvez le constater les amis, il se passe des choses étranges et mystérieuses chez moi.

Pour le moment je n’ai pas encore la clé du mystère, mais, forte de mes lectures du club des cinq,  je vais enquêter et découvrir ce qui se trame sous ce toit.

Êtes-vous victimes, vous aussi les amis, de ce genre de mystère ? Si oui, je vous propose d’enquêter ensemble, il s’agit peut-être d’un complot international !