son carnet


Il est tout mignon ce carnet. Il évoque le calme, la douceur, le voyage avec son attrape rêves en couverture. C’est son carnet, celui qu’elle a choisi parmi tant d’autres. Celui qui la suit partout et, celui pour qui on se retourne en cas d’oublie.

Ce carnet, c’est celui que tu remplis consciencieusement de ton écriture ronde d’enfant. Ce carnet, où figure par date, tes états d’âme. Ces dates qui doivent se suivre avec précision et qui sont d’une importance capitale pour toi. Ces dates que tu veux accorder parfaitement à un endroit, à un moment. 

Ce carnet qui jour après jour se remplit de toi. Ce carnet qui semble si mystérieux et que tu refermes précipitamment dès que l’on rentre dans un cercle trop proche de vous. 

Tu y écris parfois en état d’urgence, rapidement, à la volée et tu le refermes d’un coup sec en le claquant. Parfois, tu es très concentrée, paisible, et, seul ton stylo bouge en vagues. Vous deux, dans un autre monde. Ca lui arrive de disparaître pendant quelques jours, mais il passe le plus clair de son temps, près de toi. La régularité n’est pas votre problème. Entre vous, il n’y a pas de contrainte, ni d’obligation. Juste ce besoin de noircir chronologiquement ses pages.

Comme un jardin secret, personne ne peut y pénétrer sans ton accord. C’est ton carnet, celui que tu as choisi pour recevoir tes confidences.