une belle jeunesse


On les élève pour qu’ils apprennent à réfléchir par eux-mêmes. On les élève pour qu’ils deviennent responsables. On les élève pour qu’ils soient heureux et libres.

Il y aura ceux qui feront des études courtes et qui préféreront un travail manuel. Il y a ceux qui feront de longues études, techniques et pointues. Il y a ceux qui prendront plusieurs routes avant de trouver la leur. Il y a ceux qui suivront leurs passions. Il y a ceux qui suivront une voie toute tracée depuis bien longtemps. Il y a ceux qui devront abandonner leurs rêves.

C’est la jeunesse où normalement tout est possible. Normalement, tous les rêves sont permis. Normalement, le monde n’attend qu’eux.  

« Profite de ta jeunesse, la vie n’a qu’un instant » – Gustave Le Bon

Pourtant, il y a aussi ceux qui finissent en prison, parce qu’ils n’ont pas été d’accord. 

Pourtant, il y a aussi ceux qui ont trop peur d’aller a l’école.

Pourtant, il y a aussi ceux qui ne peuvent pas, parce que leur pays est sous les bombes.

Pourtant, il y a aussi ceux qui se font massacrer dans leurs écoles.

Cette jeunesse d’insouciance. Cette jeunesse qu’il faut boire jusqu’à l’ivresse comme le rappelle Charles Aznavour. Aujourd’hui, je suis triste pour elle.

J’ai entendu ce père dire combien c’était injuste que son fils, étudiant, soit emprisonné dans une prison Turque. En effet, c’est si injuste. La jeunesse c’est l’espoir et la vie, pas ça.

« La jeunesse est chose si légère, cueillons quand il est temps cette fleur passagère. » François Ponsard.