les ravages du yoga


Ça m’a pris comme une grosse envie de Nutella. Aussi tôt pensé, aussi tôt fait. Me voilà confortablement assise dans mon taxi avec mon tapi  pour me rendre au cours de yoga. A 40 ans, on peut être prise d’un coup de folie qui nous fait sauter direct dans un taxi. Taxi, qui m’a, soit dit en passant, coûté le double du cours de yoga. Mais à l’Arabie comme à l’Arabie.

« La force ne vient pas d’une capacité physique, mais d’une volonté indomptable ». Animée par la sagesse de Gandhi, j’arrive à destination, dans une salle bondée.

C’est tapi contre tapis que j’ai commencé à regarder mon environnement. J’ai réalisé, alors, qu’il était trop tard pour fuir. Si seulement, j’avais pu m’échapper en utilisant le portoloin le plus proche, comme le fait régulièrement mon ami Harry !

Mes nouvelles camarades, elles, sont toutes sereines, vêtues de lycra et en lotus. La position, pas la voiture. Pendant ce temps, je me répète en boucle, le vieil adage «c’est pas le lycra qui fait le yogi». Juste histoire de me rassurer.  Je peux vous affirmer aujourd’hui, que les vieux adages ne sont pas toujours vérité.

C’est donc, cernée par de véritables contorsionnistes doublées d’équilibristes émérites que j’ai commencé ce premier cours.

Tant bien que mal, mais plus avec mal que bien, j’ai essayé de me laisser emporter par l’esprit du yoga. J’ai essayé de tout donner. Les sourires compatissants des extraterrestres voisines, les encouragements teintés de pitié de la coach n’ont pas eu l’effet escompté. Je me suis tortillée sur mon tapis pendant une heure à essayer de reproduire vaguement les postures de mes nouvelles héroïnes. Chez moi, le Cobra avait perdu de sa superbe, l’arbre était dans la tourmente et le chien pitoyable.

Bref, j’ai commencé le yoga et j’ai enterré en même temps mes espoirs de grâce, de souplesse et d’équilibre. Et surtout les amis, ne me dites pas que le yoga ce  n’est pas du sport. J’ai eu juste le courage de me hisser dans mon taxi et, c’est dans le plus grand silence que le chemin du retour s’est effectué.  Le yoga c’est une véritable discipline qui demande de la concentration, de la patience, de l’endurance et je peux vous assurer que les muscles travaillent. Tous ! Même ceux dont vous ignorez l’existence. Le yoga, vous montre rapidement où sont vos limites corporelles.

Mais, je n’ai pas dit mon dernier mot et j’ai décidé, de me re-ridiculiser laisser une seconde chance.  Et puis je vais m’équiper en lycra, c’est surement ça le secret de la réussite.

Bref, je dois trouver mon âme de yogi et, je ne vous parle pas de mon animal de compagnie.

Et vous, c’est quoi votre dernière expérience de solitude absolue ?