15 ans tout rond


« Mon frère, il tourne 15 ans aujourd’hui. » attaque ma fille, et moi, j’ai a peine eu le temps de me retourner. 

Déjà 15 ans.

15 ans, c’est le bel âge. Un âge rond sans l’être. Un âge qui en jette et avec lequel on se projette. A 15 ans, on change souvent d’avis et de coupe de cheveux. A 15 ans, on a le droit de se tromper, d’essayer, de reculer et de repartir. A 15 ans, on cherche, on tâtonne, et, on a de bonnes excuses. A 15 ans, on est ingrat, rebelle, singulier, généreux et curieux.  A 15 ans, les copains et le portable, c’est la famille. 

15 ans, l’âge que le gouvernement a choisi pour être celui du consentement sexuel. Un petit pas de plus dans le monde adulte.

15 ans, c’est l’âge de la maturité, des bêtises, de l’assurance et de la naïveté. 15 ans, ce n’est pas sale, c’est ton corps qui change. 15 ans, c’est l’âge des contradictions.

« A quinze ans, j’avais l’âme leste et contradictoire souvent. Je vendais ce qui se déteste, et, je détestais ce qui se vend », se rappelle Serge Lama.

Aujourd’hui, je vais chanter avec Renaud « Garde-moi ton amour, garde-toi de la haine »

Parce qu’aujourd’hui, c’est tes quinze ans.