nizwa


On subissait une sacrée pression le chef de meute et moi. Les enfants en rêvaient, mais avec le chef de meute, on répondait : « Il nous manquerait que ça ! ». Les enfants s’obstinaient, mais avec le chef de meute, on répliquait : « On va faire comment quand on sera en vacances ? ». Les enfants insistaient, mais avec le chef de meute, on rétorquait : « C’est vous qui lui donnerez à manger ? »  Les enfants imploraient, mais avec le chef de meute, on ripostait : « C’est vous qui lui changerez sa litière ? » Les enfants suppliaient, mais avec le chef de meute on disait : « on verra après les vacances ».

Et puis, un beau jour d’après-vacances, mon ado me montre gentiment un site miraculeux, sur lequel je suis sensée tout trouver. Même l’étagère Ikea dont j’ai besoin. Nous cherchons donc cette fameuse étagère au milieu de tout plein d’autres étagères.

Pas franchement passionnant comme recherche.

Alors, l’ado et ses idées de génie, accompagné de son air le plus innocent, me demande l’air de rien :  « Tu penses qu’ils vendent aussi des chats ? »

A ce moment précis les amis, je n’ai pas tellement conscience de tomber dans une embuscade. Et telle une petit souris en quête de sa pitance journalière, je me lance dans cette nouvelle recherche. C’est quand on a commencé tous les deux à pousser des petits cris accompagnés de « Oooooh ! Comme il est trop mignon ! », que mes phéromones ont donné l’alerte. Trop tard. Le piège s’était déjà refermé. Un grognement d’approbation du chef de meute plus tard, nous passions ce coup de fil et, nous allions chercher Nizwa.

J’ai l’honneur les amis, de vous présenter notre petite Nizwa.

Nizwa, c’est la première que l’on câline au réveil, c’est elle que l’on cherche quand on rentre à la maison, c’est avec elle que l’on joue avant d’aller au lit. Elles nous mord, nous griffe, nous fait rire, nous émeut.

Bref, les amis nous ne pourrions plus vivre sans Nizwa.

Je suis donc ravie de vous avoir présenté ma chatte. Mais on est d’accord les amis, je ne pouvais pas commencer cet article comme ça.

le jour où l'on a adopté un chatonle jour où l'on a adopté un chaton