a 40 ans je m´habille. Comment ?


Cela fait 5 ans que je ne me suis pas habillée. Rassurez-vous je n´ai pas passé ces 5 années nue dans une secte quelconque , mais, juste en uniforme. Uniforme, qui avait pour but de cacher la féminité. Alors, maintenant  que je peux m´habiller comme bon me semble, comment ne pas tomber dans l´excès inverse ? Et puis, on s´habille comment quand on a 40 ans ? Et, que l’on en connait autant à la mode, qu’aux techniques protéomiques ?

Voilà donc un résumé des conseils que j’ai pu glaner au fil de mes laborieuses recherches. Concernant la mode à 40 ans pas le truc protéomique.

Apparemment, il y a deux pièges à éviter, deux terribles écueils à esquiver, et pas des moindres : ne pas tomber dans le ridicule et surtout, ne pas se vieillir.

Pour cela c´est très simple, il suffit d´avoir une tenue chic mais décontractée.

Si vous êtes comme moi, vous devez vous demander qu´est ce que c’est qu´une tenue chic et décontractée ?

Et bien, cela commence en faisant particulièrement attention aux matières. Il nous est conseillé de choisir des matières nobles. Par exemple, nous pouvons marier le cuir avec des pièces neutres. Le total look cuir à 40 ans, les amis, il faut l´oublier. En tout cas pour la sphère publique… Ne pas oublier par contre, de se munir aussi d´un manuel de survie en cas de projectile de bolognaise tout droit venu de l´assiette de la voisine et qui, accompagné de nombreux j´ai-pas-fait-exprès-c´est-pas-ma-faute, termine sa course sur le noble petit haut en soie. Voisine, qui a bataillé bec et ongles rongés, pour manger très  à coté de maman.

Quoi qu’il en soit à 40 ans, tout doit être dans l´équilibre et l´élégance.

Il faut aussi s´assurer que la coupe des vêtements soit actuelle et en accord avec notre morphologie de quarantenaire.

Mais, il faut aussi privilégier le confort. Le confort à 40 ans est une notion capitale. Alors, hop ! On commence par baisser la hauteur de ses talons. Mais attention, choisissez toujours des chaussures dans la tendance ACTUELLE.

Ne perdons pas de vue, que notre crainte principale est de se mémériser, comme notre sympathique gourounette Cristina, nous le serine à longueur d´émissions.

Au niveau des pantalons, il faut absolument bannir les délavés, les tailles basses, les déchirés et les trop moulants. Attention aussi aux jupes trop courtes et à ce qu’en dit Carla Bruni. Vous pouvez aller vous rafraichir la mémoire avec ringard à 40 ans. Par contre, concernant le short buggy de maman tout terrain je n’ai pas trouvé de contre-indication. Elle a donc de belles années a passer avec lui.

Ne négligez pas les accessoires. Le détail qui fait la différence. Il faut les choisir discrets et de qualité. Il faut surtout avoir le temps de les mettre et de les accorder à sa tenue qui, je vous le rappelle, sera obligatoirement chic et décontractée et ceci tous les jours.

Si vous vous attendiez à du détail, à des sélections, à des photos vous allez être déçus. Je ne vous parlerais même pas des couleurs, celles qui sont permises et celles à fuir. Je n’aborderais pas non plus le maquillage tant cette notion m´est étrangère. Si j´étais une blogueuse mode ça se saurait… où pas.

Je pense avoir saisi le principal mais ne suis pas toujours sûre de ce qui est actuel où ne l’est pas. Je ne suis pas non plus sûre d´avoir envie de changer mes habitudes vestimentaires ancestrales.  Toujours ce problème récurrent de ringardise qui me colle et qui pourrait m´envoyer direct chez un psy et un coach pour les prochaines années. Avouez que de sortir d´Arabie pour se retrouver enfermée dans des séances à  répétition, c’est dommage.

Les amis en attendant de lire vos avis sur cet épineux sujet, je vais continuer avec mon jean et mes converses.

 

A 40 ans et veux un jour d’insouciance


Aujourd’hui je veux chanter la vie, je veux danser la vie. Je veux me sentir libre, légère et insouciante. Je veux me protéger de ce monde de brute, de toutes les horreurs qui s’y passent. C’ est pas très mature mais c’est juste pour un jour. Je veux juste sourire aux autres sans me demander quel est le vrai visage des personnes que je croise.

Aujourd’hui je veux juste être bohème, je ne regarde pas BFM, je ne lis pas les news. Je veux juste croire que la vie est belle, douce et qu’elle l’est pour tout le monde.

Je veux juste être pour un jour libérée, délivrée…