Comment on se dit au revoir


Avez-vous déjà eu à faire quelque chose que vous rejetez ? Quelque chose qui vous fait peur, mais qui est inéluctable ? Pour moi, l’échéance approche et, je ne suis pas prête.

En expatriation, tout comme dans la vie, il y a  des personnes qui partent comme elles sont arrivées. Et puis il y a les autres. Celles qui deviennent la famille. Dans un pays cloitré, comme l’Arabie Saoudite ces personnes-là deviennent le repère.

Comment on se dit au revoir ?

C’est la question que l’on se pose avec ma voisine. C’est ma voisine, car elle habite en face, mais elle est bien plus que cela. Je commence ma journée avec elle (voir 40 ans et ses petits riens) et, je la termine avec elle aussi. Je rentre sans frapper chez elle. Elle rentre chez moi  comme dans un moulin. Mes enfants, sont chez eux, chez elle. Les siens, sont chez eux, chez moi. Quand j’ai un problème, c’est chez elle que je vais. Quand je n’en ai pas, j’y vais aussi.

Comment on se dit au revoir ?

Quand on partage le sucre, nos coups de gueule, des gaufres, nos galères Saoudiennes, du Perrier, des rires, des nems, … Et puis tous ces moments à parler. On parle à deux, et, à quatre durant le W.End. Bien que son Normand de mari ait un humour plus que douteux, bien que mon Breton de mari ait un esprit contradictoire, tout le monde attend ces réunions. Elles sont devenues notre oxygène et nous éviteront, certainement, quelques séances douloureuses chez le psy.

Comment on se dit au revoir ?

Quand les enfants sont à l’image des grands, unis comme les doigts de la main. Dès qu’ils ont un moment de libre, ils le passent ensemble Dès qu’ils peuvent dormir ensemble, ils le font. Ils vont d’une maison à l’autre, naturellement, en sachant qu’ils trouveront à boire, à manger et quelqu’un pour eux. Comment leur dire au revoir quand on les a vu grandir, quand on a autant ri avec eux, quand on a été autant fier de leur victoire ?

Comment on se dit au revoir ?

Quand on a partagé tant de moments simples, uniques et vrais.

Je sais que les au revoir font, partie intégrante de la vie d’expatriés. Je le sais, j’ai signé. Je sais que l’on va se revoir… de temps en temps. Je sais que l’on va se parler … virtuellement.

Ce moment tant redouté est là pour de bon, pour forever. Mais, maintenant je ne sais pas comment dire ni comment faire. Je me sens totalement démunie.

Vous feriez comment à ma place ?