non tu n’auras pas un téléphone à 800 euros


L’air de rien, je me suis retrouvée dans ce si joli magasin. Un magasin spacieux, bien éclairé, épuré et rempli de fabuleuses machines. L’ado en détresse absolue, m’a gentiment mais, fermement, conduit vers cet antre de la pomme croquée. Son téléphone ne marche plus et, c’est scientifiquement prouvé : un adolescent de 13 ans peut, plus facilement se passer d’oxygène que d’un téléphone. Vous comprenez donc l’urgence de la situation.

Nonchalamment, il me montre donc, l’objet tant convoité. Objet, dont il m’énumère toutes les prouesses à grands coups d’arguments chocs. C’est à ce moment que je comprends deux choses essentielles.

La première, c’est que les apparences sont souvent trompeuses, même pour les machines. La qualité première de ces engins n’est certainement pas, comme je le pensais, la téléphonie. La deuxième, c’est qu’au vu de la performance mercatique de ma progéniture, son avenir professionnel est surement derrière une pomme croquée.

Perdue dans mes pensées, je ne l’écoutais plus que d’une manière masculine. Un chiffre, m’a pourtant fait brutalement redescendre sur terre. 399 rials. Multipliez par deux et, les amis, vous aurez le prix en euros.

Le souffle court je le pousse donc, vers la sortie. A grands coups d’arguments plus ou moins chocs je lui annonce que, non, il n’aura pas de téléphone à ce prix.

Pourquoi mon fils ?

Parce que le jour où tes soeurs voudront, elles aussi croquer la pomme, nous devrons vendre la maison. A moins que tu préfères nous héberger vieux et grabataires, je te conseille de trouver une solution moins chère.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros car tu n’as pas besoin de ça pour te faire des amis. Les amis ne regardent pas tes chaussures, ni la marque de ton t-shirt ni celle de ton téléphone. Et même s’ils le font, soit différent, original et, assume la radinerie de tes parents.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros, car tu n’as pas besoin de cela pour réussir et être heureux dans la vie. Cet argent, nous préférons te le donner pour partir en voyage, faire des stages, des camps. Faire ce que tu aimes, rencontrer des gens, découvrir le monde. Tant qu’il est tant… Je ne veux pas que tu deviennes esclave de ces machines.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros car avec ton père, et pour reprendre un vieil humoriste de notre jeunesse, mort trop tôt à cause d’un putain de camion : « On ne sort pas de la cuisine de Jupiter ». 800 euros c’est beaucoup de travail, beaucoup d’effort, beaucoup d’argent. Vraiment beaucoup.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros parce que je trouve cela aberrant de mettre autant d’argent dans un objet aussi futile. Et puis tu as eu un Fidget spider il n’y a pas longtemps !

Alors l’ado, il a compris. Il a compris que je ne changerai pas d’avis. Il a compris j’espère plus que cela. Je ne peux pas vous l’affirmer, mais il a fini par trouver un iPhone d’occasion pour pas cher.  Il a eu sa pomme pour un prix raisonnable et depuis ils vivent heureux. Et j’espère pour longtemps….

Et vous les amis, vous la gérez comment cette fameuse question du téléphone avec vos enfants?