les bras


« Maman, il faut qu’on achète des bras. Ca commence vachement à se voir qu’on n’en a pas »

Me voilà donc partie aussi sec, sur la route, avec mes filles et avec cette délicate mission : Leur trouver des bras.

 Cette mission est tellement spéciale que nous ne sommes même pas passer par la case négociation. Nous avons été instantanément d’accord sur le fait que ces bras devront être discrets et simples. 

C’est qu’elles sont fières de partir à la recherche de leurs premiers bras. C’est un événement, un pas vers l’âge adulte. Ces bras offrent une entrée automatique vers l’âge supérieur.  Avoir des bras, c’est prendre du galon, c’est comme rentrer enfin dans un club très fermé. 

C’est donc accompagnée de mes très sérieuses filles que nous arpentons les étals.  Trop grands, trop petits, trop serrés, trop moches, trop démodés, trop excentriques. Trop à rire à chaque essayage.  Comme si l’achat de ces bras avait ouvert la porte à une autre relation. Une reconnaissance mutuelle, une nouvelle complicité, une relation plus intime. Tout cela grâce à l’achat de simples bras !

A Oman, le choix des bras est assez restreint, et finalement c’est chez H et M que nous les avons trouvé. Des bras confortables, discrets et simples. Des bras faciles a vivre. Depuis, elles portent leurs bras tous les jours, et ils sont facilement rentrés dans leur routine.

Bref, mes filles ont leurs premiers bras !

J’espère les amis que vous vous

voudrez bien excuser l’anglicisme de mes filles. Certaines choses sont tellement plus naturelles pour elles dans la langue de Shakespeare, et, les bras, en font partis. En français, ils sont plus connus sous le nom de brassières ou encore de soutien-gorges.

A titre personnel je vis beaucoup mieux le fait que mes filles portent des bras plutôt que des soutiens-gorges. Alors même si c’est bonnet blanc et blanc bonnet, je vais continuer à dire que mes filles portent des bras.  

18 commentaires sur « les bras »

  1. J’ai mis un temps à comprendre que ça désignait les brassières aha ! Je me souviens de cette étape un peu symbolique… Depuis j’ai fait le cheminement inverse assez naturellement vers le « no bra », je pense que l’essentiel c’est que les jeunes filles soient au courant qu’elles peuvent choisir 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Haha ! Les enfants multilingues… J’en ai une aussi à la maison. Ne surtout pas les corriger, sinon on se prive de ces petits moments pleins de charme et de poésie. Et puis, c’est vrai que « Pas de soutien-gorges, pas de chocolat », c’est beaucoup moins drôle… 🙂

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s