qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour eux


« Au fait maman … »

Je stoppe net. Une alarme se met instinctivement à résonner dans ma tête. Vous savez la même alarme que pour les « J’t’ai-pas-dis ». Alarme qui se déclenche aussi pour les, « Je-sais-pas-ce-qu’il-s’est-passé » et pour les fameux,  « c’est-pas-ma-faute ».

Mon instinct de survie me pousse aussi à regarder les sorties de secours. Il n’y en a aucunes. Le chef de meute n’est pas là et le téléphone ne sonne même pas. Je suis coincée et n’ai d’autres choix que d’écouter la suite.

Et la suite arrive.

« … les vacances arrivent… »

Mon coeur s’accélère, ma tête tourne. Mes mains sont moites et je suis en état de choc. Les vacances ! Ils sont en vacances ! Demain ! J’avais oublié ce petit détail. Il ne me restera plus qu’à ressortir mon costume de G.O ou de taxi pendant mon temps, que je qualifiais encore de libre, il y a de ça à peine trois minutes.

Mais apparemment, ce n’est pas la principale information de cette phrase, dont j’ai de moins en moins envie, de connaître la suite.

« … on doit chacun apporter un truc à l’école… »

Qu’est-ce qu’il peut bien vouloir apporter à l’école comme truc ? Ses BD de Picsou ? Ses ballons de rugby ? Ses vieux t. shirt ? Pourquoi il m’en parle en plus ?

Mon instinct féminin me dit que je suis sur la mauvaise voie et que cela ne sert à rien de continuer cet état des lieux. Je n’ai plus qu’à rassembler mon courage pour la suite.

« … et j’ai proposé de prendre des gaufres… »

C’est magnifique le volontariat. C’est un acte noble, désintéressé. Un don de soi que j’admire particulièrement dans ce monde d’égoïsme. Surtout, quand celui qui propose va déléguer.

« … il m’en faut 50. »

Point final, fermez les guillemets.

Bref, il est 5 heures, Paris s’éveille et je fais des gaufres.

C’est beau le chant de la gaufre au petit matin.

Qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour nos enfants ?

Bonne journée les amis.

33 commentaires sur «  qu’est-ce que l’on ne ferait pas pour eux »

  1. Tous les mêmes!
    En même temps les gaufres c’était une super bonne idée…
    Tu t’en ai gardé quelques unes j’espère, pour qu’après l’effort, le réconfort.
    ps – Loulou débute presque toutes ses phrases par « au fait »
    Bonne journée Stéphanie

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Stéphanie, tu es merveilleuse et ton billet m’a bien fait rire. Il y a mieux comme bruit musical en fin de journée, une musique zen serait plus relaxante… 🙂
    Je te souhaite un bon vendredi avec mes amitiés.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Comme j’aime la conclusion … Comme tu dis : qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants ! Le pire, c’est qu’ils ne mesurent même pas la force de cette abnégation : se lever à 5h pour faire 50 gaufres qui partiront.

    Aimé par 1 personne

  4. ha ha 🙂 cela m’a rappelé des souvenirs …. Mais je vous rassure 🙂 ça continue lorsqu’ils sont adultes !  » Au fait maman  » est une phrase que j’entends encore aujourd’hui quand il y a un problème avec les petits-enfants. Mais comme vous l’avez si justement dit :  » qu’est-ce-que l’on ne ferait pas pour ses enfants  » … et je vous dis pas pour ses petits-enfants 🙂 ! Courage Stéphanie et tenez bon la barre du navire – Excellente journée à vous

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s