quoi faire pour bien faire ?


Choisir les prénoms et puis, choisir le meilleur pour eux. La meilleure option, la meilleure voie. Leur donner les meilleures chances, la meilleure éducation et de l’amour. Beaucoup d’amour. Leur donner les valeurs qui nous sont importantes. Le respect des gens, de la nature, des choses. Les encourager à parler de leurs sentiments, de leurs envies de leurs besoins. Leur apprendre à écouter. Leur dire combien être honnête avec soi-même est important. Les rassurer, les encourager. Leur dire que ce n’est pas grave, que tout le monde a droit à une deuxième chance. Leur dire que l’on peut se tromper parce que tout le monde a droit à l’erreur. Leur dire que travailler, persévérer, faire des efforts ça paye toujours.  Leur dire qu’il faut être passionné et vivre passionnément. Leur donner le goût de la découverte et leur dire que la curiosité n’est pas un vilain défaut. Leur dire que la solidarité et la gentillesse sont essentielles dans la vie.

Mais est-ce que le monde réel, le monde des adultes, celui du travail ressemble à ces valeurs ?

Qu’est-ce qu’il va se passer, quand ils vont comprendre que dans le vrai monde, il n’y a pas toujours de seconde chance ?

Qu’est-ce qu’il va se passer, quand ils vont comprendre que le travail, la passion, ne suffisent pas toujours ?

Qu’est-ce qu’il va se passer, quand ils vont découvrir qu’il faut être compétiteur, ne pas regarder ce qu’il se passe autour, pour obtenir quelque chose ?

Est-ce que c’est la bonne éducation d’élever nos enfants dans un monde de bisounours où Casimir en serait le président ?

Est-ce que l’on ne leur ment pas, en leur faisant miroiter un monde qui n’est pas conforme à la vraie vie ?

Est-ce que le décalage n’est pas trop grand entre le monde réel et cette éducation positive et bienveillante ?

Est-ce que leur donner des outils est suffisant, quand ils auraient besoin d’armes pour vivre dans la réalité ?

Est-ce que ce n’est pas utopique de croire, qu’en transmettant de telles valeurs, le monde en sera meilleur ?

Je me pose des questions les amis. Est ce que l’on ne se trompe pas ?

44 commentaires sur « quoi faire pour bien faire ? »

  1. Bonjour ,Stephanie ! Tu donnes a tes enfants les valeursqui te sont cheres .Ils les ont assimilees .Pour le reste ,fais-leur confiance . Des bosses,,ils en auront ,la vie ne fait pas de cadeaux .Mais ils auront appris a se defendre Le monde de demain sera le leur ,c’est eux qui le construiront .

    Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi je me pose ces questions. Quand mon fils ( 20 ans ) me dit qu’il est le seul a s’excuser quand il a fait une erreur, quand dil me dit qu’il est trop gentil, quand il me dit que les gens ne prennent jamais leur part dans les conflits… C’est pas évident. Moi je lui ai toujours dit que dans un conflit, c’est toujours ou presque 50/50 et en tout cas, c’est jamais 100% la faute de l’un ou de de l’autre. Chacun à sa part, je lui ai toujours dit et je l’ai pratiqué aussi que quand on se trompe, on s’excuse etc… et voilà qu’il a l’impression d’être le seul à être comme ça ! j’ai plein d’autres exemples comme ça…se réconcilier, être bienveillant, parler quand il y a un problème etc…et il semble découvrir un monde injuste et égoïste dans lequel la compétition et le superficiel est à la mode. c’est pas simple ! Je n’ai pas de réponse mais ce qui est certain c’est que je n’aurais jamais pu lui transmettre autre chose. Parfois j’ai peur qu’il se fasse « bouffer tout cru » et puis je me dis qu’il va trouver sa forme, son chemin… Quand il faisait du Rugby, je sais qu’il n’aimait pas la violence, or à cette âge, il est fréquent que le match tourne à la bagarre et comme il devait s’adapter, il avait trouvé une stratégie qui consistait à se montrer fort, costaud et méchant ( mais pas violent ) des le début du match comme ça les durs à cuire n’osaient pas venir le frapper et il échappait à la baston. Un exemple de ce que j’appelle l’adaptation croissante ! Bisous Steph

    Aimé par 1 personne

    1. C est pas facile de d’adapter et après tout C’est bien qu’ils ne s’adaptent pas complètement. A trop s’adapter on fait des choses qui ne nous ressemble pas. C’ est ce qui est difficile. Ton fils trouve sa place petit à petit et cela doit être formidable de le voir évoluer. Je trouve magnifique la relation de confiance que vous avez tous les deux. Merci pour ton message. Je te souhaite une belle journée

      J'aime

  3. Tu les armes de ce qui te semble important, un mélange de force et de faiblesse, d’équilibre et de risque.
    Personne ne sait de quoi le futur sera fait, mais les outils que tu leur donnes leur permettront de s’adapter

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Stéphanie, en lisant tes mots, j’imagine que tes enfants sont entourés de beaucoup d’amour et de compréhension. Bien sûr, les faire vivre dans une bulle n’est pas l’idéal… mais ils sont bien encadrés. Ils ont déjà de bonnes et belles bases avec vous les parents et plus tard, dans la vie active, comme tout le monde, ils devront faire leur apprentissage et verront d’eux-mêmes ce qui est bien et moins bien.
    Merci pour ton bel article avec toutes ces questions que tu te poses, ce qui est normal.
    Douce soirée et mes bisous ♥

    Aimé par 1 personne

  5. Rester fidèle à soi-même je crois que c’est la clé Stéphanie. Transmettre nos valeurs, nos idéaux à nos enfants c’est leur donner une base solide et sûre pour bien commencer dans la vie.
    Comme nous, ils feront des expériences, ils apprendront de la société, ils trouveront leur place même si cela est difficile.
    Il ne faut pas non plus oublier que le monde, bouge, change. Et que cela ne peut se faire que parce que des hommes et des femmes se sentent assez affirmés pour s’engager.

    Aimé par 1 personne

  6. Les messages sont intéressants…
    Si tous les parents élevaient leurs enfants dans l’idée du respect, de la bienveillance , l’amour de soi et des autres etc, comme tu le fais, le monde serait meilleur demain. Alors pourquoi vouloir faire autrement ?
    Est ce qu’on réussit mieux sa vie en étant compétiteur, en écrasant les autres, en ne vivant aucun échec et en faisant un métier haut placé ? Si réussir c’est gagner de l’argent et être considéré des autres peut-être. Mais pour ce qui est du bonheur, il en est tout autre. Ce n’est pas être utopiste de mettre de l’éthique au centre de sa vie tout en sachant les dynamiques négatives qui nous entourent. Le positif est une vraie force qui rayonne, il faut en user et abuser, on ne sait pas encore à quel point cela peut influer en bien notre monde ! Tes enfants te remercieront forcément un jour.

    Aimé par 1 personne

  7. Je crois qu’il faut aussi leur faire confiance pour utiliser notre éducation comme base, mais se faire leur propres leçons et découvertes du monde qui nous entoure, comme nous l’avons fait nous-mêmes…on ne pourra pas les mettre « sous un bocal », mais il y a aussi des choses qu’ils devrotn apprendre d’eux mêmes, sans qu’on intervienne. A nous la charge d’être là, pas loin, de les accompagner sans les diriger de trop.

    Aimé par 1 personne

  8. Ces questions je me les pose aussi. Je ne sais pas si les valauers que nosu leur transmettont seront utiles ou pas dans ce monde actuel si individualiste. Aujorudh’ui tout est bon pour écraser l’autre, je trouve. MAis bon, ils font leur apprentissage. Bref, j’ai peur pour mes enfants quand même; mais j’aime beaucoup la citation de sauvaned (« Il vaut mieux être optimiste et avoir tort qu’être pessimiste et avoir raison ».) Ca donne un peu d’espoir….

    Aimé par 1 personne

  9. Tout ce que vous avez énuméré en début de votre post sont des valeurs importantes qu’il est nécessaire d’inculquer à ses enfants. Qu’ils sachent qu’on les aime, qu’on les écoute, que l’on peut discuter, c’est vraiment impératif. Certes le monde ne sera pas meilleur pour autant mais cela me semble être à la base d’une bonne  » construction  » pour la vie d’adulte. Après, ils vont monter l’édifice eux-mêmes, vouloir faire comme ils l’entendent, mais viendront demander conseil de temps à autre ( pas tout de suite , mais oui ça arrivera 🙂 )  Ils comprendront un jour que la vie est une jungle, qu’elle n’est pas facile, qu’il faut se battre, et ce sera une compréhension plus facile si on ne leur fait pas croire , avant, qu’ils évoluent dans le monde des bisounours avec Casimir comme Président:) – La confrontation aux autres commence dès la maternelle et elle n’est pas toujours tendre !! Mais elle permet de grandir . Il vaut mieux, lorsqu’ils sont en âge de comprendre,  leur donner, de temps en temps, quelques infos sur le monde réel, les alerter aussi ( sans pour autant dramatiser ) sur les travers et les difficultés de la vie pour les préparer…. Mais ce n’est pas facile … Alors on fait de son mieux et surtout on les aime très fort ! Bonne journée Stéphanie

    Aimé par 1 personne

  10. Je pense que ton principe éducatif est bon. Non, tu ne te trompes pas. Ils feront comme nous. Ils seront déçus par le monde différent qu’ils découvriront de celui qu’ils ont connu. Ils seront aussi surpris en bien. Mais quels que soient leurs choix, leur parcours de vie à venir, les valeurs qu’ils auront reçus dans leur éducation resteront. Elles leur permettront toujours d’être fiers, de pouvoir se regarder en face dans le miroir sans honte…

    Aimé par 1 personne

      1. Il est normal en tant que parents de se poser ces questions. C’est d’ailleurs ça qui fait la différence entre des « bons » et des « mauvais » parents. Belle journée à toi aussi 🙂

        Aimé par 1 personne

  11. j imagine que tu les élèves en leur donnant les moyens e se relever en cas d échec
    sans être pessimiste ça serait trop dur de leur ire que le monde dans lequel ils vont évoluer est moche et sans avenir
    c est eux qui pourront changer les choses et construire un monde avec leurs valeurs
    la question n se pose pas pr moi car pas d enfants
    mais j imagine que c est un défi

    Aimé par 1 personne

  12. Pour moi, et c’est peut-être utopiste, je pense qu’on peut choisir d’être du bon « côté de la barrière », je fais ce choix. Tant pis si le monde est compétiteur, tant pis si tout n’est pas beau ou juste. Moi, je choisis le côté des justes. Et je veux croire qu’on est beaucoup à faire ce choix, pour nous, pour nos enfants… Tant qu’il y aura des justes, le monde ne sera pas pourri (mais je suis peut-être vraiment très utopiste ^^)
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  13. « Il vaut mieux être optimiste et avoir tort qu’être pessimiste et avoir raison ».

    La bienveillance, l’amour, l’empathie, la compréhension, l’écoute, le dialogue seront toujours la seule voie à suivre. Les enfants ne sont pas dupes, ils voient les infos, on ne peut pas les préserver du mal. A nous de leur expliquer que certaines personnes ne sont pas aussi bienveillantes qu’eux. Et qu’il faut simplement être vigilant. Mais pas craintif ou agressif… les chiens à qui on enseigne la peur vont finir par mordre, même malgré eux, et un chien qui mord c’est un chien qu’on pique. La comparaison est simpliste mais la métaphore est assez juste. Leur amour est déjà une arme dans ce monde de brutes. La seule arme qui puisse gagner et changer les choses. Plus nous serons nombreux à éduquer nos enfants dans la bienveillance plus le monde évoluera… des cons, des méchants, il y en aura toujours… ils apprendront aussi à ne pas les accepter dans leur vie.
    Être bienveillant ça ne signifie pas non plus ne pas être compétiteur. Mais on peut se battre pour devenir une meilleure version de soi-même chaque jour. C’est déjà une lutte et ce n’est pas être un bisounours. Le seul combat qu’on doit leur apprendre à mener c’est POUR eux et non CONTRE les autres.
    S’ils comprennent cela on aura tout gagné.
    Eux aussi.
    Et le monde encore plus.

    Très bel article, et questions très légitimes cela-dit…

    Aimé par 1 personne

  14. NON tu ne te trompes pas …..Ce n’est que mon cas /expérience , mais dès qu’Emmanuel a du aller à l’école , il a été confronté à ces horreurs que sont le racisme , la différence de  » considération » des instituteurs vis à vis des riches et des plus pauvres même le fait qu’il vivait seul avec son père , sans sa mère présente au foyer ….Quand il m’en parlait , je lui répondais pratiquement toujours que c’était parce que nous étions différents et que les gens n’aiment pas ceux qui ne sont pas / ne vivent pas comme eux ….mais que l’Amour qui nous unissait était au dessus de tout cela …..Qu’il devait garder, cultiver cette différence ….Que le fait qu’il rentrait déjà seul de l’école et m’attendait sagement à la maison seul montrait qu’il était bien plus forts que tous les autres réunis ….De ce fait, il a  » trier  » ses copains , s’est fait de VRAIS amis ( l’Amitié est devenue une valeur importante pour lui ) ….Aujourd’hui , il n’a pas changé et…..je suis fier de lui .
    Mon opinion est que le rôle d’un parent n’est pas de forcer l’enfant à faire partie du troupeau bêlant , mais de bien cerner son entourage et se référer à de bonne et saine base pour rester lui-même . Ainsi , même s’il n’en a pas l’air , est discret , il devient un  » meneur  » , une sorte d’exemple que les autres envient sans oser l’avouer .
    Pffff désolé pour ce déballage .
    Amitié
    Francis

    Aimé par 1 personne

  15. Bonjour, superbe texte interrogatif. Si vous parvenez à leur donner de l’amour (ce qui semble naturel mais n’est pas toujours le cas pour tout le monde) et les aiguiller à les mettre sur une voix potentiellement bonne c’est pas mal… quant au reste et ce que l’on ne maîtrise pas, disons que c’est ce que certains appellent: le chemin de vie… le bon, la brute et le truand. 😉

    Formater un enfant en lui disant: On prend les meilleurs, les meilleurs des meilleurs, les meilleurs des meilleurs des meilleurs… est également une option. 🤔

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s