pub


Nous sommes ses enfants, elle est insupportable, culte, drôle, entêtante. Elle, c’est la pub bien sûr. Les petits pimousses, je vous propose aujourd’hui un voyage publicitaire dans le temps. Je vous propose de partir découvrir la pub d’il y a 40 ans.

La pub d’il y a 40 ans ce sont des slogans cultes. Slogans qui font partie de notre langage courant, à nous les quarantenaires.

Je suis sûre que vous avez déjà nettoyé la maison en clamant haut et fort :  «avant j’étais moche, ma vie était un enfer » Que vous avez sauté au moins une fois dans une piscine en chantant « fraîcheur de vivre», et que, vous avez pris votre voiture en proclamant «allez hop, en route vers l’aventure». Allez, avouez-le…

«Quand y en a marre, y a malabar », ou « quand c’est trop, c’est tropico » sont nos adages. Elles sont dans notre tête et dans notre coeur ces pubs. Grâce à elles, nous faisons un voyage dans le temps. Nous nous retrouvons dans la cuisine en Formica de papa-maman à les regarder sur une TV qui avait des formes. On les savourait entre Goldorak et capitaine Flam ou entre Santa Barbara et la roue de la fortune. Bref, le bon vieux temps de quand on était petit.

Si je vous dis ?

« C’est bon comme là-bas », «C’est le roi du pain d’épices»,  «abracarambar», «C’est gonflé», «y a pas de fêlés», «Il est 4 heures à la bonne heure», «mais, il fait le maximum», «c’est vachement bon», «les mamies ne lui disent pas merci», «y a pas d’heure pour en manger», «j’en ai connu des oiseaux, mais des comme toi», «le plus petit des grands plaisirs», «C’est fou le frais que tu me fais», «l’ami du petit-déjeuner», «Ne passons pas à coté des choses simples», «j’aime ton numéro». Je suis sûre que vous avez trouvé qui se cache derrière ces slogans ?

Les pubs des années 80 ce sont aussi des sagas. La série des Eram (il était jeune le chauffeur), celle d’Oasis avec Carlos en héros, du baton de berger avec Patrick Sebastien qui ne s’était pas encore mis à la sardine. Sans oublier la série graphique de la RATP avec son ticket chic et choc.

Et, comment ne pas parler de Wizard qui a utilisé une pléiade de stars pour vaporiser son poison parfum. Dans les années 80 se sont Thierry le Luron et Sacha Distel qui s’y collent. Ils laisseront la place en suite à Nana Mouskouri.

Même Bernard Tapi nous a vendu des piles. Mais la star absolue dans les années 80, c’est bien la mère Denis.

On ne peux pas parler des pubs de cette époque des années 80, sans rendre un hommage au dieu du slogan et de la ritournelle publicitaire : Richard Gotainer.  Au ton drôle et décalé de ses oeuvres. Il est le papa entre autre de Banga, Benenuts, Vittel, BN, Saupiquet, Danette …

Dans les années 80 la pub est fausse aussi. Mais tout aussi excellente et drôle. Les nuls en sont les maitres absolus, et si vous vous souvenez de toniglandyl il y en a beaucoup d’autres. Je vous propose d’aller voir ici !

Et vous les amis, c’est quoi la pub, le slogan qui vous fait un effet fou, même 40 ans après ?

27 commentaires sur « pub »

  1. Très sympa ton article ! Ça rappelle plein de souvenirs. Bien que j’appartienne à la #team40, il y en a plusieurs que je
    ne connais pas. Techniquement, je trouve qu’il y en a de super qui sont récentes, mais je ne sais pas ce qui existe maintenant puisque je vis sans télé et à l’étranger. Mais même si les vieilles pubs étaient super, il y avait aussi des pubs péniiiibles : je détestais « Andros, Andros, ça c’est fort de fruit ! » par exemple, qui reste dans la tête toute la journée. En revanche j’adore toujours « Léon, reviens, j’ai les mêmes à la maison ! » ou le célèbre « j’f’rais pas ça tous les jours ! »

    Aimé par 1 personne

  2. Belle des champs c’ est le chef d’oeuvre de Gotainer.
    Et tu l’as oublié. 😦
    Ben ça alors.!!!!!!!
    La belle jeune fille et la super chanson.
    Ma préférence.
    Bien rigolé en me rappelant tout ça et ma vie de cette époque.
    Alors oubli pas grave et merci bcp. :-):-)
    Une bonne soirée à toi Stéphanie.

    Aimé par 1 personne

  3. En tant que trentenaire, pour moi LA pub culte c’est « Abracarambar » avec le type qui plonge dans la piscine et perd son slip de bain !

    Sinon la pub pour le parfum « Egoïste » avec des nanas qui ouvrent et ferment des volets en criant « égoïste ! égoïste ! » nous a valus, à mes frères et à moi, de belles engueulades de mes parents : « mais vous allez arrêter avec les volets ! »

    Je trouve que les pubs de cette époque étaient beaucoup plus créatives que celles d’aujourd’hui. Maintenant quand on retient une pub, c’est parce qu’elle est hyper soûlante (les pubs Kenzo avec la fille en robe verte, par exemple…) et qu’elle passe trop souvent…

    En tout cas merci pour ce moment de nostalgie !

    Et n’oublions pas que cirer la table en glissant dessus, « j’ferai pas ça tous les jours ! »

    Aimé par 1 personne

  4. « Il m’a coulé mon porte-avions !!! » Les pubs MB avant Noël… Trop bien ! En effet je veux bien faire partie du club « c’était mieux avaaaaaant », d’ailleurs c’est une phrase que je prononce souvent…

    Aimé par 1 personne

  5. Perso c’est une pub des années 90 que j’ai gardé en tête toute quarantenaire que je suis pourtant ; celle dans les alpages où des animaux fabriquent du chocolat et qui vaut un mémorable  » Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu. » ce à quoi répondait la dame « mais bien sur ». Du coup chaque fois que j’entends quelque chose d’improbable je répéte « mais bien sur…et la marmotte » 😉

    Aimé par 2 people

      1. J’ai une autre pub qui me vient en tête quand je repense aux précédentes décennies, mais cette fois ci ce n’est pas une pub qui est restée gravée dans ma mémoire pour les bonnes raisons.
        Dans cette pub pour un constructeur automobile, une accorte demoiselle se balade sur un pont me semble t il et voilà qu’un ténébreux homme passe en voiture en la reluquant, doutant sans doute de ses capacités à susciter l’intérêt de la demoiselle.
        Mais pas d’inquiétude lui disait la voix off, « il a la voiture, il aura la femme ». Cette pub m’a toujours fait gerber de misogynie et je ne comprends pas comment on a pu la laisser passer à l’époque.
        Grrrrr

        Aimé par 1 personne

  6. tu parles à une enfant de la télé là…. c’est moi ou elles étaient un peu plus imaginatives avant ? c’est vrai que gotainer savait y faire ! j’adore le cassis aussi ! et celle de Nestlé dessert qui coulait sur la poire…..mmmmmmmm

    Aimé par 1 personne

  7. Ohhh j’adore ton article…. en même temps que je lisais, je faisais les bruitages 😉 😉
    Allez je vais faire ma vieille … 😉 mais qu’est-ce que les pubs étaient plus fun… Il y avait une insouciance et une légèreté qui rendait tout plus gai… dans ce monde de bruts !

    Gros bisous et bonne journée.
    Christèle

    Aimé par 1 personne

  8. Punaise je les connais toutes, c’est effrayant de voir à quel point ça s’est imprimé dans mon disque dur!
    Et celle-là: « un chocolat carré, carré-ment bon »… je ne me souviens même plus du nom du produit (chocoletti?)
    Et puis « des pâteuh, des pâteuh, oui mais des Panzani! », etc etc…
    Et je rajouterais la blague récurrente chez nous « Paul? Une Tourtel?!! » ^_^
    Grosse réminiscence que tu nous offres ce matin 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Ah ! Celle de « Léon, reviens ! J’ai les mêmes à la maison !  » fait toujours partie de mes expressions. Celle aussi des petits pimousse « petits, mais costauds ! » ou encore « Tu sais ce qu’il te dit le cassis ? »
    Ah ! Que de souvenirs ! Les pubs de cette époque laissaient davantage place à l’humour. Je trouve qu’aujourd’hui, l’humour n’est plus trop présent dans les pubs. Mais, ce n’est peut-être qu’une impression, puisque je n’ai pas vu de pubs depuis longtemps, elles m’ennuient.
    Belle journée à toi 🙂

    Aimé par 2 people

  10. Bonjour,
    C’est sûr les pubs marquent leur temps, elles sont les témoins d’une mémoire collective, il y aura toujours des slogans qui décrochent un sourire :《Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !!!! 》 , ou que l’on peut s’empêcher dire en chantant 《Haribo , c’est beau la vie, pour les grands et les petits 》 ou en criant 《Léon , revient ! J’ai les mêmes à la maison ! 》 Il y en a qui disparaissent et d’autres qui perdurent, ainsi mes enfants chantent 《Playmobil, en avant les histoires ! 》
    Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s