sur mon mur il n’y a pas


Comme tu me l’as fait remarquer, je n’ai pas parlé sur Facebook de ce bus plein de civils, attaqué en Syrie. Mais oui, j’ai mis sur mon mur le policier qui s’est fait lâchement tuer sur une des plus belles avenues du monde.

Tu as raison, c’est surement tordu de pleurer un mort et de passer sous silence des centaines d’autres.

Crois-moi ou pas, mais j’ai été choquée que l’on puisse attaquer un bus plein de personnes fuyant l’horreur. J’ai été terrifiée que l’on puisse massacrer un bus entier de travailleurs humanitaires, d’enfants, de femmes, d’hommes de vieillards juste comme ça. Mais, tu as raison, je ne l’ai pas posté sur Facebook.

Par contre, j’y ai mis mon dégoût pour ce policier si jeune, qui est mort d’une façon aussi injuste, brutale et cruelle. J’ai été choquée que ce monsieur, parti travaillé comme tous les jours, ne puisse plus jamais rentrer chez lui. J’ai été émue par son conjoint. J’ai été fière de le voir s’exprimer sur une chaîne Française. Parce que je n’ai pas parlé non plus, sur mon Facebook, de ces rafles en Tchétchènie à l’encontre des homosexuels, ni des tortures dont ils font l’objet dans trop de pays. Et pourtant, tu as raison, il y aurait tant à dénoncer. Par contre sur mon Facebook, tu trouveras ma colère de savoir qu’a Paris il y a encore des affiches anti-avortement sur les murs.

En cette période où tout est une bonne excuse pour se diviser, je voulais te répondre que mon Facebook ne reflète pas toutes les horreurs qui se passent dans le monde. Ce que tu trouves sur mon Facebook ne reflète pas toutes mes pensées, toute ma vie, toutes mes tristesses. D’ailleurs, mon Facebook ne reflète plus grand chose, mais ça, c’est une autre histoire…

18 commentaires sur « sur mon mur il n’y a pas »

  1. La colère et le dégoût ne sont bien sûr pas sélectifs. A trop poster sur FB, on en devient fade. Il y a des gens que j’ai été obligé de bloquer (enfin j’ai juste masqué leur fil, pas eux personnellement), non parce qu’ils étaient idiots, haineux ou cyniques. Mais au contraire parce qu’ils étaient trop emphatiques. Et leur fil n’étaient qu’un flot continu d’indignation pour toutes les causes révoltantes qui puissent exister. De la corrida à la guerre en Syrie, de la chasse à la baleine aux attentats, de telle répression dans tel pays à tel discours de tel homme politique, de l’élevage de poulet industriel à l’excision,… etc…
    Bien sur, chacune de ces causes vaut d’être défendue (ou combattue, c’est selon). Mais à force de réagir à tout, on ne réagit à rien. Et tout a la même valeur. Or je crois que non, tout n’a pas la même valeur. Donc réagir spontanément à un évenement, ça arrive. Mais il ne faut pas non plus culpabiliser de ne pas réagir à tel ou tel autre. On ne peut pas faire le tri.
    La solution que j’ai adopté, c’est de ne réagir à rien, en tout cas pas sur FB. J’agis dans ma vie, dans la « vraie vie », comme je peux. Il y a des tas d’associations qui fond un boulot remarquable dans toutes sortes de domaines (aides aux réfugiés, aux minorités, aux victimes de le famine, aux enfants orphelins, etc…) On peut les aider facilement, soit en tant que bénévole soit par des dons. C’est 1000 fois plus efficace qu’un post sur FB. Je ne me sers de FB que pour rester en contact avec certaines personnes. je ne lis rien et je ne poste rien, ou quasiment (juste quelques trucs de mon actu professionnelle.) Mettre un post revolté sur FB ne sert à rien si ce n’est à se soulager. C’est déjà ça, et je le respecte. Mais ne te culpabilise pas de ne pas poster ta révolte à tout bout de champ. Tu t’enfermerai dans une spirale négative de frustration et d’amertume. Il vaut mieux agir et faire des choses positives.

    Aimé par 1 personne

  2. si facebook devient BFM 24H/24 (ce qui est quand même en train de se passer je trouve), je n’y mettrai plus les pieds. Oui tu as le droit de mettre les choses qui te touchent, rigolotes ou pas, au moment où tu les ressens, ce qui est normal. Et si comme moi tu n’es pas sur facebook toutes les 3 secondes, tu as bien le droit de partager quand tu en as envie.
    Je ne poste rien sur facebook en rapport avec les évènements, ni la politique ou aucune autres opinions, juste des choses très légères, ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas touchée par tout ce qui se passe, bien au contraire. Je vois en ce moment des gens qui se jugent, qui disent à leurs amis de ne plus être amis avec eux car ont une opinion politique différente, quelle tolérance, je trouve ça bien triste….je reste donc en retrait.
    Bref, tu fais bien ce que tu veux…et à 40 ans, encore plus 😉
    bises et bonne journée!
    flo

    J'aime

  3. Moi aussi, j’ai eu une forme de fierté de l’entendre s’exprimer cet homme qui vient de perdre son ami. Mais c’est sur qu’on ne peut pas afficher toutes nos colères, nos chocs face aux absurdités de ce monde. On ne ferait que ça ! Puis, il y a aussi beaucoup de belles histoires, de solidarité….

    Aimé par 1 personne

  4. Quelle idée de vouloir hiérarchiser l’horreur, la douleur et la peine.
    Essayons juste de conserver notre capacité à nous indigner devant l’injustice et l’inhumain… Et c’est bien ce que je lis au fil des lignes de ton blog, Stephanie… le reste n’est que poudre sur les écrans qui reflètent les réseaux sociaux

    Aimé par 1 personne

  5. On ne peut pas tout mettre sur son facebook … Ce n’est pas parce que ça nous touche moins, ou choque moins, c’est juste qu’on ne peut pas tout mettre. Il faudrait qu’on cesse de se diviser et qu’on réfléchisse à s’unir pour aller de l’avant, enfin !

    Aimé par 2 people

  6. Rassures-toi Stéphanie, sur le fond, FB n’a jamais reflété grand-chose.
    Quand il dit des choses vraies, sensées, pleines d’une sincère émotion, qui se sentent, elles ne font pas de coms à trois balles…dans la tête et dans l’âme.
    Je t’embrasse, change rien, reste telle-à-40-et+

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s