vous habitez en Arabie ! Ils sont comment les Saoudiens ?


Les Saoudiens vis-à-vis de moi, sont soit indifférents, soit plutôt sympathiques. Ils le sont particulièrement avec les enfants petits, surtout avec les têtes blondes. Il n’était pas rare de trouver les filles dans les bras d’un Saoudien ou avec un bonbon offert.

Les choses se compliquent maintenant que les filles grandissent. Je refuse qu’elles portent l’abaya, mais, je vois le regard de certains hommes.  Les jambes de ma fille ont même choqué une Saoudienne qui me l’a montrée de façon agressive. Nous leur demandons donc, de couvrir leurs jambes à l’extérieur du compound. En clair, le short, c’est pour le compound, dehors, on s’habille.

Les jeunes Saoudiens garçons sont soit très maigres, soit très gros. Les cheveux sont souvent relativement longs à la Mickaël Jackson à son époque de thriller, ou des coupes à la punk. Ils portent des sarouels, hyper pratiques si vous n’avez pas le temps d’aller aux toilettes ou, des jeans slim, plus difficile si vous avez toujours cette envie pressante. Les hommes un peu plus âgés, portent plus facilement une robe longue blanche appelée tawb et un keffieh : un grand foulard en damier blanc et rouge qu’ils plient selon différents  styles sur la tête. Ils le maintiennent à l’aide d’un cercle noir. Certains sont bien rasés, d’autres portent une longue barbe impressionnante.

Concernant le look des femmes, si vous avez lu vous habitez en Arabie ! mon abaya et moi   vous savez qu’elles portent l’uniforme local : l’abaya. Pour faire un résumé sur les habits traditionnels, la femme est en noir de la tête au pied et l’homme en blanc.

Les Saoudiens dans les mall, sur la route et avec moi

Nous rencontrons essentiellement, les Saoudiens dans les mall, il est extrêmement rare qu’un étranger soit invité chez eux et, de surcroît, un étranger non-musulman.

Régulièrement, nous voyons deux saoudiens hommes marcher main dans la main. Non, je ne vais pas vous annoncer que l’Arabie est le paradis pour les homosexuels, loin de là. Cette pratique courante, signifie  que ces deux hommes sont très liés par le sang ou en amitié.

Je vous ai parlé des femmes, des hommes et  les enfants dans tout cela ? Les enfants saoudiens sont gérés par la nounou et l’Ipad. Au restaurant, ils sont souvent attablés à part, avec nounous et tablettes. Le reste de temps ils courent dans les restaurants, font du roller dans les malls, mangent des tonnes de pop-corn, embêtent les serveurs. Les enfants sont rois.

Je compare souvent les Saoudiens aux Américains, ils mangent des quantités énormes de n’importe quoi à n’importe qu’elle heure de la journée. Les pharmacies sont d’ailleurs très bien pourvues en appareil en tout genre pour le diabète.

Nous les côtoyons aussi sur la route. Vous le savez, les routes Saoudiennes ne sont ouvertes qu’à ces Chers Messieurs. Toute cette testostérone sur la route provoque des étincelles.

Les hommes y sont très indisciplinés et agressifs. Il est très difficile de savoir quel est l’âge légal pour avoir le permis. Cela dépend de la situation familiale mais certaines personnes avancent  17 ans comme étant l’âge officiel. Quoi qu’il en soi, il n’est pas rare de voir des jeunes garçons au volant de petit bolide. Le w.end les avenues de la ville se transforment en circuit géant avec excès de vitesse, frein à main, crissements de pneus en cascade. L’essence n’est pas chère et il n’y a aucun loisir pour ces jeunes gens, ils s’amusent donc comme ils peuvent !

Le Saoudien téléphone,  mange, regarde la TV en conduisant. Les enfants eux, font du trampoline sur les sièges arrière ou sont à l’avant sans ceinture. Il n’est pas rare de voir une Saoudienne sur le siège passager avec son nouveau-né dans les bras. Pour nous, ces nouveau-nés sont l’airbag Saoudien.

Si par malheur, vous avez un accrochage avec un Saoudien, même si ce n’est pas de votre faute, vous serez systématiquement en tort. Petite devinette : qui sera en tort entre un occidental et un Népalais ?

Les relations et les conversations avec les Saoudiens restent rares et superficielles. Les seules Saoudiennes avec qui j’ai pu discuter sont celles de mes cours d’Anglais ou, celles qui prennent des cours de Français avec moi. Je n’ai rencontré que des jeunes filles très ouvertes, dynamiques, sympathiques, cultivées et curieuses. De très belles jeunes filles. Vous avez bien compris que ces cours sont strictement féminin.

Concernant les hommes, les quelques échanges ont été toujours très courtois et très succins. Ils sont curieux de savoir de quelle partie de France je viens. Eux, ne connaissent que trois lieux : Paris, Nice et Disney. Mais, c’est surement plus que ce que connaît un Français sur leur Royaume.

Quelques anecdotes sur  mes échanges Saoudiens :

  • Nous visitions le Sri Lanka. Mes filles et moi étions sous un arbre à l’ombre. Nous voyons arriver deux Saoudiennes complétement voilées à la recherche d’un peu de fraîcheur. Elles proposent des bonbons aux filles et, nous nous mettons à discuter naturellement. Ils se trouvent qu’elles habitaient près de chez nous. Une d’entre elles travaillait à l’hôpital dans lequel nous avons nos habitudes. Bref, nous avons passé un bon moment à discuter. Elles me demandent si elles peuvent prendre les filles en photo et nous nous quittons sans même, avoir vu leurs visages. Quelques jours plus tard dans un hôtel, toujours au Sri Lanka, les filles arrivent en me criant que mes copines sont là.  Ces retrouvailles accompagnées de nombreuses accolades ont été grandioses. C’était à la fois drôle, émouvant et si facile de discuter loin des interdits Saoudiens.

 

  • J’étais à la caisse de mon super marché préféré et j’étais à peu près sûre de louper mon bus. J’étais en train de téléphoner à mon taxi, quand un Monsieur Saoudien qui était devant moi me demande de raccrocher. Il m’a ensuite, fait passer, m’a aidé à porter mes courses jusqu’au bus. Grâce à lui, j’ai pu le prendre.

 

  • Et puis, il y aussi ce Monsieur Saoudien qui s’est excusé, car je ne pouvais pas rentrer avec mon fils dans le club de foot. Vous pouvez lire cette aventure : vive le sport. Il s’est retourné et m’a juste dit « I’m sorry » avant de s’éloigner.

Quand je suis frustrée par un interdit quelconque, je me rappelle toujours de ce Monsieur. Les Saoudiens, eux même, sont les premiers à subir tous ces interdits.

Chers Amis, je vous donne ici juste mon ressenti, mes expériences. Juste l’image que je me suis faite des Saoudiens au cours de ces cinq années. Tout cela reste donc très subjectif.

A très bientôt pour de nouvelles aventures…

 

32 commentaires sur « vous habitez en Arabie ! Ils sont comment les Saoudiens ? »

  1. Je suis aussi expatriée. Mais à moindre échelle puisque j’ai élu domicile en Belgique.
    Le choix de l’expatriation est souvent voulu; parfois forcé. Comment es-tu arrivée en Arabie Saoudite?
    Depuis combien de temps y vis-tu ?
    C’est un pays qui m’est totalement inconnu. Je suis très intriguée par la via là-bas.
    Tu ferais mon bonheur si tu pouvais écrire d’autres articles sur ce sujet 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou. Nous sommes en Arabie depuis 5 ans et nous sommes là pour le travail. L’Arabie est un pays très spécial mais la vie quotidienne n’est pas aussi noire que l’abaya que nous devons porter 😉 Merci beaucoup pour ton message il y aura d’autres articles sur notre vie en Arabie. A très bientôt.

      J'aime

  2. J’ai des tas de questions pour toi… ton billet est vraiment passionnant!
    Les petits Saoudiens sont ils « rois » depuis toujours ou s’agit il de la premiere generation d’enfants rois? Et les petite filles aussi? Et que deviennent ils quand ils grandissent?
    Les Saoudiens que vous cotoyez viennent de quelles categories sociales? Y a t il des Saoudiens pauvres? Que font ils dans la vie?
    Au fait, quelle est la reponse pour l’accident Nepalais-Occidentaux? (Nepalais j’imagine?) Et pourquoi?
    Merci encore pour ces infos tres utiles pour la culture generale de quelqu’un qui comme moi ne mettra jamais les pieds en Arabie 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. La vie en Saoudie a complétement changé en très peu de temps. La manne pétrolière a fait que ce pays est rentré dans un système de surconsommation. Il n’y a aucun loisir qui peut freiner cet engouement pour les magasins. Les Saoudiens avec enfants passent donc leur temps libre dans les malls. A ce que j’ai vu les petites filles sont à la même enseigne que les garcons jusqu’a l’age de 7-8 ans. Elles commencent en suite a se voiler et a porter l’abaya. Fini l’enfance. La société ici est très inégalitaire. Suivant d’où tu viens tu ne seras pas traitée avec les mêmes égards. Ma copine parfaite (dont je parle souvent ;)) est Anglaise jusqu’au bout des ongles et d’origine Indienne. Elle me dit que l’attitude des gens changent une fois qu’elle montre qu’elle est bien Anglaise et non Indienne. Un ami Francais s’est vu demandé pourquoi il n’a pas pris une femme Francaise plutôt que de choisir une Asiatique. Soit dit en passant l’Asiatique en question est aussi Francaise jusqu’au bout des ongles ! Sur la route le système est le même ! Merci beaucoup pour tes questions. Ca me fait vraiment plaisir. Bonne journée

      Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cette explication, on perçoit mieux ce pays complexe grâce à toi ! Avant de partir au Texas, j’avais plein d’idées reçues sur les pays, plus ou moins comme tout le monde je pense. Mais maintenant je me dis que rien n’est tout blanc ou tout noir en fait. Il y a tellement de facteurs qu’on ne maîtrise pas, les us et coutumes, la culture, l’histoire…

    Aimé par 1 personne

  4. Ce que je peux dire c’est que j’aime (beaucoup) tes articles qui parlent de ta vie en Arabie mais que je n’apprécierais pas particulièrement d’y vivre. On a l’impression qu’il n’y a pas la place pour être soi. J’espère qu’un jour tu réaliseras ce rêve d’aller au Canada!
    Belle semaine Stéphanie!

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour, au bout de 5 ans je suppose que ce n’est pas trop subjectif si on s’intéresse aux autres comme toi :o) J’ai eu la chance (si si) d’aller en Arabie Saoudite pendant que j’habitais au Qatar il y a trèèèès longtemps maintenant ! J’adore les paysages dans ce pays et ce sentiment de sécurité justement. De porter l’Abaya ne m’a jamais dérangée et j’ai même été surprise au début de ne pas avoir trop chaud là dessous, surtout en noir ! Je l’ai toujours d’ailleurs, elle a des broderies aux poignets, les mêmes que sur le foulard des cheveux … En fait je crois que j’appréciais l’anonymat qu’elle permet, on est cool tranquille, pas dérangée. Même si les « habitués » nous reconnaissent, j’ai été bluffée au départ quand je voyais les enfants ne pas se tromper de mère, ni les hommes d’épouse ou de sœur, puis je m’y suis faite aussi ! (l’attache des poignets, les chaussures, les bijoux, les motifs de l’abaya etc tant de points qui les différencient) Les Saoudiens sont, il est vrai, plus accessibles à l’étranger en général, je me souviens d’un homologue à mon époux qui avait un comportement tout à fait « normal » quand il venait nous voir. Moi aussi j’étais comme eux en fait puisque j’adorais aller à Dubaï entre autre pour la liberté que cela me donnait, plus de pression sociale etc ! Tu vois ça va faire 20 ans l’année prochaine et j’en ai toujours la nostalgie de ces pays … Merci pour et article, je suis ravie de t’avoir lue

    Aimé par 1 personne

      1. Ta réponse m’a fait bien rire :o) C’est certain que des tas de choses ont changées, mais pas dans ce domaine de ce coté là de la péninsule. Ca me fait penser à une anecdote, quand nous sommes allé en Arabie j’ai conduis jusqu’à la frontière, là je suis sortie de la voiture et j’ai mis mon abaya, mon mari a fait le tour de la voiture et a pris le volant, ça les a fait sourire à cet endroit là. Au Qatar je pouvais conduire il y a 20 ans déjà et maintenant elles conduisent aussi apparemment. mais je suis persuadée que je ne reconnaitrai que peux de choses si j’y retournai il y a eu tant de constructions :o) Profites bien de la beauté de la région et de la chaleur !

        Aimé par 1 personne

  6. Le Canada, j’en rêve aussi ! J’aime énormément te lire, j’apprend beaucoup sur cette culture presque étrangère (j’ai vécu 11 ans avec un marocain, son père était musulman pratiquant, j’ai quelques anecdotes assez euh « sympathiques »). Je connais certains français qui ne connaissent eux aussi que ces trois lieux hahaha. Merci, vraiment ! Bonne journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Je rêve d’expatriation mais je crois que je ne tiendrais pas longtemps dans un pays avec tant d’interdits ! Et ne pas pouvoir échanger avec les autochtones, je trouve ça vraiment dommage… Vous y restez encore longtemps ?

    Aimé par 1 personne

  8. En effet ,tres interessant ,ton analyse-subjective ,certainement ,mais comment pourrait-il en etre autrement ?-de ce pays que je n’ai aucune chance de visiter un jour .

    Quant a la conduite sur route ,c’est un copain libanais qui me disait un jour :Plus tu vas vers l’Est ,plus ,c’est le chaos … »

    Cote positif ,je vois qu’on y trouve quand meme des gentlemen qui se chargent des paquets des dames,,des jeunes femmes curieuses et intelligentes -petite question :quel genre de vetements portent-elles sous leur abaya ?Super branches ,je me trompe ?

    Tu reves du Canada .D’apres ce que je sais de ce pays ,tu devrais beaucoup t’y plaire :la modernite des USA ,temperee par l’influence europeenne , tres sensible .
    Tu nous raconteras ?

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien l’analyse de ton ami Libanais 🙂 C’est tout à fait ca. Il y a, en effet, de nombreuses boutiques « blin-bling » ici. Pour le moment le Canada n’est pas du tout d’actualité 😉 Merci beaucoup pour ton message. A bientôt

      J'aime

  9. C’est un article très intéressant ! Merci de nous faire partager tes impressions sur un pays qu’on connaît sans doute très mal ; cela donne un éclairage différent. Que de contraintes pour les Saoudiens en général et les femmes en particulier ! Je comprends que tu aies envie du Canada, ce que j’en ai vu pendant mes dernières vacances m’a semblé vraiment super ! Mais pour cela, il va falloir te ré-équiper en pulls, manteaux et compagnie 😉

    Aimé par 1 personne

  10. Bonjour Stéphanie, c’est très intéressant. J’ai beaucoup aimé lorsque tu a écrit « Eux, ne connaissent que trois lieux : Paris, Nice et Disney. Mais, c’est surement plus que ce que connaît un Français sur leur Royaume. » Effectivement, beaucoup d’occidentaux ne connaissent pas grand chose de ce pays, de cette culture. Belle journée à toi.

    Aimé par 1 personne

  11. Pour ma part, pas sûre que j’arriverais à me faire à autant de contraintes pour les femmes. Il y a l’exotisme, la beauté du pays, les découvertes et l’ouverture sur le monde, mais ce sentiment permanent de « supériorité masculine », je ne pourrais pas supporter. Je te trouve bien courageuse. Pour ce qui est du Canada, je partage totalement, j’en rêve 🖒. Après, c’est facile à dire je ne sais pas si je serais capable de faire le grand saut, je suis encore trop dans le sur-contrôle, et je ne dois pas être faite pour l’aventure. Bonne journée à toi. 😚…..faut que je file pour emmener les filles à l’ecole et après boulot!!!
    Et merci pour ton article, ce matin j’ai fait la lecture à mon homme en petit-déjeunant 😉.

    Aimé par 1 personne

  12. Ton article est super intéressant. J’ai l’impression que tout le monde là-bas vit un peu avec un œil derrière l’épaule. Tous ces interdits, ces contraintes doivent peut-être créer une espèce d’atmosphère assez angoissante. Je me doute que tu rêves de partir au Canada. A ta place, moi aussi… 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. C’est ce qu’il m’a semblé…. d’où la délivrance de pouvoir écrire sur un blog sa vraie réalité de vie, mais aussi, c’est peut-être une façon pour nous, les femmes, de pouvoir garder et faire survivre au fond de soi, justement, notre nature de femme, qui est naturelle comme peut l’être celle de l’homme, à la différence de notre statut social….
        Merci, Stéphanie pour tes articles qui (pour ma part en tout cas) nous font prendre conscience que d’être femme et maman, pour certaines, ne sont pas si naturelles qu’elles devraient l’être dans un monde normal…

        Aimé par 1 personne

  13. Eh bien tu vois, moi aussi je vis un peu comme toi car travailler dans un organisme féministe c’est comme habiter en Arabie Saoudite. On reste entre femmes et on s’impose tout un tas d’interdits (vestimentaires par exemple)… plus sérieusement, merci pour cet article. J’aurais aimé vivre un temps en Arabie Saoudite, également car dans mon fantasmé c’est un pays très sécuritaire…

    Aimé par 1 personne

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s