C’est quoi ce truc qui pique ?


Le chef de meute étant enfin en vacances, nous avons décidé de nous retrouver en Angleterre. Dans un premier temps à Bath,  et pour finir, dans la capitale Londonienne.

Après tout quoi de plus normal que d’avoir des envies de nature verdoyante, d’odeur d’herbe mouillée et de grand air quand on passe l’année sous 45°C dans un décor désertique ?

De plus, les enfants sont à l’école Anglaise. Ils baignent toute l’année dans cette culture sans jamais y avoir mis un pied. Oh sugar ! (vous trouverez la traduction à la fin). Nous balayons donc cet affront à la couronne.

Avec ce voyage  nous retrouvons quelque chose qui était profondément enfoui dans notre cerveau reptilien, une vague notion très lointaine : le froid.

Parce que même si le soleil est là (et oui tout arrive) il  ne fait que  22° dans la journée avec des minimales que je préfère ignorer.

Donc, pour une famille de Sudiste vivant en Arabie Saoudite nous frôlons l’hypothermie. Je ne me rappelle pas la dernière fois où j’ai eu froid autrement qu’à cause d’une climatisation à 19°C dans un magasin Saoudien.

Il faut savoir que le froid on le vit par procuration devant notre poste de télévision mais sans les pigeons (si vous ne suivez pas l’allusion, merci de faire une réclamation) :

  • On s’attable virtuellement, la bouche pleine de charcuterie et de fromage, en riant et en s’exclamant avec les autres : « Entremont c’est autrement bon ».
  • On regarde les gens se blottir contre leur bol fumant de soupe Royco.
  • On y envie les familles qui se réunissent sourire aux lèvres autour d’une belle cheminée et d’un bon Kinder,

Mais, la réalité est tout autre. Le froid s’immisce partout, à commencer par les pieds. Je découvre avec stupeur que des baskets en toiles ne l’arrêtent pas. Qu’à cela ne tienne j’ai fait l’acquisition de chaussettes qui se sont avérées totalement inesthétiques et inefficaces. Mes orteils se retrouvent juste oppressés dans cette boule mais, en aucun cas, au chaud. Pour continuer dans les looks improbables, mais après tout nous sommes Angleterre, les enfants ont opté pour la doudoune d’hiver où seul le nez dépasse mais, ont tenu quand même, à garder leur short.

Pendant que notre corps lutte avec acharnement contre le froid, les autochtones, eux, sont en version summer (traduction en fin d’article). Un monde vestimentaire nous sépare donc. Même si je ne vous parle  pas du problème hautement épineux qu’est le burkini et le bikini, il s’agit aussi d’un choc culturel.

Un rayon de soleil suffit à faire descendre tout le monde dans la rue en short, jupe à fleurs, débardeur rayé, chapeau et flip flop (traduction toujours à la fin). On peut même arriver à trouver tous ces vêtements sur une même et seule personne ! Un rayon de soleil et tous les coins de pelouse sont pris d’assaut avec bières et téléphones.  Histoire d’immortaliser ce précieux moment.

Quand à moi, je termine péniblement cet article entre deux ballades, deux visites et deux bières thés et j’ai l’impression qu’il fait moins froid.  Les enfants ont lâché les doudounes, je ne sais plus où sont mes chaussettes et j’ai même mis un T-shirt et, ai ressortit  mes lunettes de soleil ! Comme quoi le choc des cultures n’est pas insurmontable. Il suffit d’un peu de temps, de compréhension et de bonne volonté mais là je m’éloigne du sujet…

Je vais continuer mes ballades sous le soleil de Bath. Je vous souhaite une belle journée les amies.

Traduction :

  • Oh sugar : traduction littérale : ho sucre !  Expression régulièrement utilisée par ma copine parfaite anglaise que l’on peut remplacer en Français par : flute, mince, diantre ou crotte de bique. Vous voyez quoi.
  • Summer : c’est la saison de l’été. Pour les Anglais il s’agit d’une température supérieure à  19°C avec du soleil. Dans le Sud on appelle cela une belle journée d’hiver.
  • Flip flop : Ce sont ce que l’on appelle les claquettes. Quel bruits font les claquettes quand on marche ? flip et flop. Le baptême a ainsi été fait. Ils sont forts ces Anglais !

 

 

8 commentaires sur « C’est quoi ce truc qui pique ? »

  1. J’ai bien rigolé en te lisant parce que j’étais justement à Londres fin juillet et je me suis fait la même réflexion ! Après 5 ans à Houston (4 saisons : été – été – été torride – été) je me suis gelée !!! On est quand même vachement mieux au soleil 🙂

    J'aime

  2. Oui ,je te comprends .Moi aussi j’habite au soleil et nous adoronsl’Angleterre-sauf qu’il n’y a pas moyen d’y boire a decent cup of coffie-mais le the ,bien noir ,bien sucre avec un nuage de lait ,c’est un delice …
    Une annee ,nous etions a Londres pour 15 jours ,en ete…J;avais prevu-logique-2 paires de pyjamas …Des la premiere nuit ,je portais les 2 paires l’une sur l’autre …
    Passez un excellent sejour ,

    J'aime

  3. Oh mon Dieu! (Oh sugar?!… je pense que le contexte est correct 😉 ) Des ta premiere phrase je me suis demandee ce que vous pouviez bien aller faire dans un pays si froid! Et sans contrainte, en plus!
    J’espere que vous avez pense a emporter des marcels 🙂
    Bonnes vacances!

    J'aime

Laissez moi un petit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s