mon McDo et moi


Le McDo c’est la facilité, on n’y est un peu chez nous, on n’y a nos repères et la wifi. Les enfants nous serinent que les frites de mamie et du McDo sont les meilleures. Bref, le McDo est dans nos gènes. Il est devenu un réflexe.

Et si c’était le bon moment de le changer ce réflexe ?

  • Rien que pour le plaisir de casser une habitude. Il ne faut pas oublier que nous sommes des êtres de réflexion, et que nous avons une âme aventurière. Il faut sortir de cette routine et essayer quelque chose de différent. C’est peut-être la clé d’une belle surprise. Il n’y a pas que le burger dans la vie. Et, si vous êtes un inconditionnel, il y a mille et une façon de le préparer ce burger. Alors mettez une petite touche d’originalité dans votre quotidien.

 

  • Vous allez rencontrer des gens qui travaillent pour eux. Des petits commerçants avec bien souvent des produits de qualité. Des gens qui travaillent avec passion et pas forcement pour plus cher. Mc Do a fait de nombreux efforts pour améliorer son image et la qualité des produits. Malgré tout, si vous voulez tout savoir  je vous conseille ce très bon article sur consoglobe.

 

  • Vous allez lutter contre la mondialisation et l’uniformisation. Parce que des Mc Do, on en trouve partout. Dans tous les pays, dans tous les food-court et que c’est chez Ronald qui a toujours le plus de monde. Nous ne sommes pas des moutons, nous voulons autre chose. Soyez insoumis. Je ne parle pas de politique mais bien de bouffe.

 

  • Vous n’avez plus d’excuses. Il y a des boulangeries, des food-truck et des snacks partout. Prenez par exemple mon petit village du Sud de la France. 800 habitants, un truck qui fait du couscous et des tajines délicieux, vous avez un petit pizzaiolo qui n’utilise que des produits frais et un Thaï, qui propose un voyage avec ses menus. Chez eux aussi vous pouvez y aller comme vous êtes et, eux aussi vous livrent.

 

  • Et puis, si vous n’allez plus régulièrement au Mc Do avec vos enfants, vous allez gagner un temps incroyable. Vous ne serez plus envahis par ces jouets qu’il faut trier et qui finissent systématiquement à la poubelle. Je ne parle même pas de ce que vous faites gagner à l’environnement. Donnons leurs des joyeux festins* ailleurs qu’au Mc Do à nos enfants.

 

Je vais encore au Mc Do, mais plus de façon systématique. Je vais au McDo quand j’ai envie de McDo. Pour être honnête, j’adore leur petit déjeuner. Le KFC par contre je ne peux pas y mettre un pied.

Et vous, c’est quoi votre relation avec Ronald et compagnie ?

*le joyeux festin est le noms de l’happy Meal au canada.

ces enfants là


J’ai un aveu terrible à vous faire. Mes enfants préfèrent les bonbons que les chocolats. J’ai honte. Je ne comprends pas comment ils peuvent me faire ça. A moi. Moi, qui ne jure que par le Nutella. Moi, qui attends Noël et Pâques avec impatience. Moi, qui m’arrête pour n’importe quelle occasion acheter du chocolat. Moi, qui ai toujours une plaque d’avance.

Je suis humiliée.

Comment peuvent-ils me faire ça ? A moi ? J’ai pourtant tout essayé. Les punitions, les privations, mais c’est un échec. J’ai bien entendu ces discours qui disent que c’est leur  nature et, que je ne peux rien faire contre. J’ai bien entendu les, « tu dois l’accepter, tu ne les changeras pas. » Mais je n’y arrive pas. Ce n’est pas possible. C’est inacceptable. C est contre nature.

J’ai trois enfants et les trois préfèrent les bonbons. C’est une catastrophe.

Je voulais partager avec vous ma peine, ma honte et mon désarroi. Comment peut-on aimer les bonbons dans un pays comme le nôtre? Un pays ou le bon goût est un véritable art de vivre. Comment peut-on tolérer ça ? Cela devrait être interdit et le gouvernement devrait agir et vite.

Il faut que ces enfants apprennent à aimer ce qu’il faut. Qui il faut.

Mon histoire stupide de bonbons les amis, elle est toute bidon. Elle est aberrante et grotesque. Bien sûr que je n’ai pas honte de mes enfants ni de leurs goûts.

Je n’aurai jamais honte de mes enfants, de leurs sentiments, de leurs choix. Même s’ils mangent des bonbons.

Quoi de plus stupide que d’avoir honte de son fils, de sa fille parce qu’il ou elle, a choisi d’aimer quelqu’un du même sexe ? Il n’est pas pensable, en tant que parents, de rejeter son enfant pour une question qui ne le concerne que lui. Il est cruel et inhumain de faire souffrir son enfant tout simplement parce qu’il est homosexuel.

Pourtant ça arrive, partout, tout les jours.

En Tchétchénie, le gouvernement a décidé d’agir contre ces enfants qui n’aiment pas ce qu’il faut. Contre ces enfants qui n’aiment pas qui il faut. Le gouvernement laisse le choix aux parents d’enfants homosexuels. Soit l’état se charge de les tuer, soit le meurtre se fera directement en famille. Quoiqu’il en soit, le gouvernement a décidé d’agir contre les homosexuels. Il a tout simplement décidé de les éradiquer.

J’aurai pourtant préféré vous parler de la belle Brigitte Macron, les amis, plutôt que de cette histoire de bonbons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

le vendredi c’est poisson


A Muscat le poisson c’est tous les jours, avec son marché aux poissons ouvert tous les matins. Je peux vous assurer que c’est une expérience pour tous les sens.

Oubliez les marchés aseptisés. Ici, vous allez trouver de l’authentique, du brut et du frais. Les poissons sont pêchés dans l’océan indien et sont vendus directement sur ce marché.

 

 

Vous vous retrouvez donc immergés au milieu d’une variété de poissons incroyable, thon, sèche, raie, requin, langouste, crabe, king fish… Vous touchez et, respirez toutes ces odeurs de près.

C’est un endroit plein de vie et très convivial. Les pêcheurs sont heureux de vous montrer leur meilleure prise, de poser et de discuter avec vous.

Le poisson à Muscat c'est une institution

Le poisson à Muscat c’est une institution. Vous pouvez le savourer dans de nombreux restaurants. Vous vous délecterez de grillades de poissons aux épices délicieuses et, pour un prix tout a fait abordable.

Mais, je vous conseille tout de même de venir au fish market. En plus du poisson, vous allez faire le plein de sourires et pénétrer un endroit tourbillonnant de vie.

Sur le marché aux poissons de muscat il n'y a pas que du poissons mais aussi de beaux sourires

Quelques conseils pour la route :

Le marché est ouvert toute la matinée mais, je vous conseille d’y venir tôt, avant qu’il ne fasse trop chaud. Si vous souhaitez acheter, prévoyez un sac isotherme avec de la glace.

Je vous conseille aussi, de vous couvrir les épaules et de porter un vêtement aux dessous des genoux mais surtout, venez avec des chaussures fermées. Vous allez marcher dans le jus du poisson et ce sera plus agréable de garder les pieds au sec !

Je vous souhaite une beau vendredi, les amis.

le marché aux poissons de muscat, Oman- le vieux monsieur

bateau de pêcheurs Oman - muscat
  Oman – muscat

non tu n’auras pas un téléphone à 800 euros


L’air de rien, je me suis retrouvée dans ce si joli magasin. Un magasin spacieux, bien éclairé, épuré et rempli de fabuleuses machines. L’ado en détresse absolue, m’a gentiment mais, fermement, conduit vers cet antre de la pomme croquée. Son téléphone ne marche plus et, c’est scientifiquement prouvé : un adolescent de 13 ans peut, plus facilement se passer d’oxygène que d’un téléphone. Vous comprenez donc l’urgence de la situation.

Nonchalamment, il me montre donc, l’objet tant convoité. Objet, dont il m’énumère toutes les prouesses à grands coups d’arguments chocs. C’est à ce moment que je comprends deux choses essentielles.

La première, c’est que les apparences sont souvent trompeuses, même pour les machines. La qualité première de ces engins n’est certainement pas, comme je le pensais, la téléphonie. La deuxième, c’est qu’au vu de la performance mercatique de ma progéniture, son avenir professionnel est surement derrière une pomme croquée.

Perdue dans mes pensées, je ne l’écoutais plus que d’une manière masculine. Un chiffre, m’a pourtant fait brutalement redescendre sur terre. 399 rials. Multipliez par deux et, les amis, vous aurez le prix en euros.

Le souffle court je le pousse donc, vers la sortie. A grands coups d’arguments plus ou moins chocs je lui annonce que, non, il n’aura pas de téléphone à ce prix.

Pourquoi mon fils ?

Parce que le jour où tes soeurs voudront, elles aussi croquer la pomme, nous devrons vendre la maison. A moins que tu préfères nous héberger vieux et grabataires, je te conseille de trouver une solution moins chère.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros car tu n’as pas besoin de ça pour te faire des amis. Les amis ne regardent pas tes chaussures, ni la marque de ton t-shirt ni celle de ton téléphone. Et même s’ils le font, soit différent, original et, assume la radinerie de tes parents.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros, car tu n’as pas besoin de cela pour réussir et être heureux dans la vie. Cet argent, nous préférons te le donner pour partir en voyage, faire des stages, des camps. Faire ce que tu aimes, rencontrer des gens, découvrir le monde. Tant qu’il est tant… Je ne veux pas que tu deviennes esclave de ces machines.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros car avec ton père, et pour reprendre un vieil humoriste de notre jeunesse, mort trop tôt à cause d’un putain de camion : « On ne sort pas de la cuisine de Jupiter ». 800 euros c’est beaucoup de travail, beaucoup d’effort, beaucoup d’argent. Vraiment beaucoup.

Non mon fils, tu n’auras pas de téléphone à 800 euros parce que je trouve cela aberrant de mettre autant d’argent dans un objet aussi futile. Et puis tu as eu un Fidget spider il n’y a pas longtemps !

Alors l’ado, il a compris. Il a compris que je ne changerai pas d’avis. Il a compris j’espère plus que cela. Je ne peux pas vous l’affirmer, mais il a fini par trouver un iPhone d’occasion pour pas cher.  Il a eu sa pomme pour un prix raisonnable et depuis ils vivent heureux. Et j’espère pour longtemps….

Et vous les amis, vous la gérez comment cette fameuse question du téléphone avec vos enfants?

le fidget spinner


Bonjour à tous chers amis. Ici, à Oman c’est la folie totale.  C’est un combat, une véritable quête que nous menons. Je ne parle pas de politique. Notre bon Sultan est toujours en place.

Non, je vous parle simplement de la dernière mode des cours de recrée et au delà. Je veux vous parler de celui que tout le monde s’arrache et qui est en rupture dans toute la ville. Je veux vous parler du fidget spinner ou hand spinner, l’objet de toutes les convoitises des 7 – 99 ans !

C’est quoi ce truc ?

Avant tout, sachez que ce truc peut transformer la plus banale des mamans en héroïne absolue. A condition d’en trouver. Cela n’est pas mon genre de me venter. Je ne vais donc pas vous dire que même si je n’ai pas de cape, j’ai tout a fait ma place chez les avarangers. Je ne vais pas, non plus, vous dire que je suis admirée et jalousée. Non, je ne vais pas vous le dire, car cela n’est pas le propos.

Aujourd’hui, l’esprit de Jamy et Fred sont avec moi, puisque je suis ici pour vous expliquer ce qu’est le fidget spinner. Et vous verrez c’est pas sorcier.

C’est un tout petit objet qui tourne sur lui même. Vous avez une partie centrale fixe qui contient des roulements. Les mêmes roulements que ceux utilisés sur les skateboards. Cette partie centrale s’attrape facilement d’une main et, un simple coup de doigt suffit à faire tourner les hélices autour. Et c’est parti pour un tour !

A quoi sert ce truc ?

Le fidget spinner a pour vocation d’occuper les mains et demande de la dextérité. Comme les boules anti-stress, il a un effet relaxant, permet une meilleure concentration. J’ai croisé des adultes marchant avec leur spinner en rotation sur le bout du doigt. Ces individus, il est vrai, avaient l’air détendus.

Aux États-Unis, une étude a été faite sur un groupe de personnes sans spinner et avec. Le groupe possédant un spinner s’est révélé moins agressif, plus réfléchi et précis dans les réponses.

Le fidget spinner peut aider à l’arrêt de la cigarette. Vos mains et esprit sont occupés, et la cigarette est ainsi oubliée.

Les enfants eux, l’utilisent comme un jeu. Ils font des concours de celui qui le fera tourner le plus longtemps. Inventent des mouvements et dansent avec. Le spinner est en passe de devenir une véritable discipline.

Il y a des spinner de compétition, de collection, des lumineux. Vous pouvez acheter les éléments et faire votre propre spinner.  Il est décliné en plusieurs matériaux : plastique, métal, céramique. La qualité des roulements est essentielle pour qu’il ne se grippe pas ou bout de quelques utilisations.

Evidement le prix est très variable. Les premiers prix tournent autour de 2 euros à 40 euros et plus !

Donc vous avez compris que le spinner est l’objet miracle du moment. Outre le fait qu’il m’ait transformé en super héros , il est devenu indispensable et incontournable. Il serait peut-être judicieux de le rendre obligatoire pour le prochain grand débat dans 5 ans…

Alors, en attendant que le monde tourne rond faisons tourner nos fidget spinner !

Je vous souhaite une bonne journée à tous.

 

en voie de disparition


La faute à notre rythme de vie, aux enfants, au stress, à Pas-le-temps. Après 55 ans la mélatonine, cette fameuse hormone sécrétée par le cerveau, nous lâche et les nuits raccourcissent encore. Les fins de semaine deviennent longues, nos yeux sont cernés et notre lit a des allures de paradis.

Toutes les excuses sont bonnes pour manquer de sommeil et, à tout âge. Pourtant, c’est notre meilleur allié santé et beauté et, nous adultes, nous avons besoin de 7 à 9 heures de sommeil. Tous les jours !

Et c’est même pas juste ! Nous sommes tous inégaux face au sommeil. La faute à la nature et surtout au gène ABCC9. Si vous en êtes l’heureux porteur, vous avez maintenant une bonne excuse pour être en retard le matin. La science dit que vous avez besoin de plus de sommeil, elle vous signera donc votre mot d’excuse.

Napoleon et Margaret Tacher eux, n’avaient besoin que de 4 heures. Il semblerait quand même, que Napoléon souffrait d’apnées de sommeil qui seraient responsables de quelques-unes de ses défaites. Bill Clinton qui fait partie des insomniaques célèbres a déclaré : « Toutes les erreurs importantes que j’ai commises dans ma vie sont dues à la fatigue ». Georges Clooney est lui aussi un très mauvais dormeur. Mais combien de fois faut-il lui dire d’arrêter le café ? Et surtout le Nespresso ! Il y a aussi notre belle étoile Marilyn Monroe qui souffrait d’insomnie et qui en serait morte. Ou pas…

Et puis il y a les chanceux. Ceux qui peuvent s’offrir, comme le faisait  Leonard de Vinci, une petite sieste.  20 mn suffisent pour repartir  gonflés à bloc d’énergie, d’efficacité et de positivité. Cette sieste devrait être obligatoire et, remboursée par la sécurité sociale.

Bref, vous avez bien compris les amis que je reprendrai bien un peu de sommeil aujourd’hui. Pas vous ?

« La plus belle heure de la vie, c’est l’heure de la sieste » Grégoire Lacroix.

 

C’est pas la première fois qu’il me manque ce fameux sommeil, souvenez-vous :  Mon sommeil t’es où?

je suis comme ma poubelle


On ne lave pas son linge sale en famille, mais on peut vider sa poubelle pleine entre amis. Ma poubelle, c’est mon reflet sans fard, sans maquillage sans tri sélectif. Si vous venez y jeter un coup d’œil, vous y trouverez mon humeur.

Si vous y trouvez des épluchures de fruits, de légumes variés et colorés , c’est une période pleine d’entrain, de grande forme et de bonne humeur.  A moi l’équilibre, les vitamines et la motivation pour éplucher et couper tout ça.

Si vous y trouvez des boites de conserve,  c’est qu’il y a urgence. Le frigo est désertique et la seule solution pour continuer à manger des légumes se trouve dans la boite.

Si vous y trouvez des pâtes, c’est soit la faute à Pas-le-temps, soit le Chef de Tribu qui était aux commandes. Quoi qu’il en soit, elles restent la solution de rapidité et de facilité pour rassasier tout le monde dans la joie et la bonne humeur.

Si vous trouvez des chips, c’est la déprime, le coup de blues. Et, si vous trouvez des chips au fromage, c’est la grosse déprime.

Si vous trouvez une bouteille de coca, c’est un petit coup de fatigue. Mais, s’il y a plusieurs bouteilles de coca, c’est la gastro. Fuyez braves gens !

Si vous trouvez des bonbons, c’est même pas moi.

Si vous trouvez un pot de Nutella, peu importe qui est la coupable, mais pas de stress. Un pot de Nutella en cache un autre. Je répète : pas de panique, tout est sous contrôle.

Si vous trouvez des paquets de farine, c’est le jour idéal pour venir boire le café. Il sera accompagné de gâteaux, de gaufres, de biscuits ou de brioches.

Si vous trouvez des os de poulet et du riz, c’est la phase de non-motivation, de manque d’imagination, de flegme et de lassitude. Mêmes les messages à répétition de Petitchef, de 750g, de l’académie du goût et les recettes du lundi de Christine ne changent rien à cette période.

Si vous y trouvez quelques pop-corn, ce sont les restes d’une soirée cinéma en famille. Quand la TV devient denrée rare, on ne fait pas les choses à moitié.

Mais il y a une chose que vous ne trouverez plus dans ma poubelle se sont les capsules de Georges. Je vous raconterez bientôt, les amis, les détails de notre divorce.

Je suis contente que l’on ait pu vider ma poubelle ensemble. Et si on vidait la vôtre de poubelle, on y trouverait quoi ?

ces petites bulles


Il ne faut pas attendre un anniversaire pour s’offrir ce bon gâteau à la crème. Il ne faut pas attendre une grande occasion pour ouvrir cette bonne bouteille. Il ne faut pas attendre d’être malade pour passer une journée à ne rien faire. Il ne faut pas attendre que les enfants soient grands ou la retraite pour le faire.

Soyez sûres mamans de tout bord que l’univers continuera à tourner rond ou à peut près. En tout cas pas pire qu’en ce moment.

Aucune catastrophe humanitaire n’a été recensée ces dernières années parce qu’un frigo est resté vide tout un week-end, parce qu’une pile de linge sale a atteint des records de hauteur.

Aucune guerre n’a été déclarée parce qu’aujourd’hui, maman ne fait pas et, qu’elle dit non.

Aucun massacre n’est a déplorer parce qu’une maman prend un peu de temps pour elle.

Aucune mise en examen pour abus d’égoïsme n’est a regretter.

J’ai vérifié les amis. J’ai épluché les archives des grands journaux nationaux et celles de BFM aussi. Aucune catastrophe n’est a déplorer parce qu’une maman a décidé pour un moment de mettre ses propres intérêts avant ceux de sa tribu.

Il ne faut plus hésiter à se les accorder ces petites bulles de bonheur égoïste. Elles devraient même être remboursées par la sécu.

Je vous souhaite un joyeux long week-end les amis. Pensez à vous.

sur mon mur il n’y a pas


Comme tu me l’as fait remarquer, je n’ai pas parlé sur Facebook de ce bus plein de civils, attaqué en Syrie. Mais oui, j’ai mis sur mon mur le policier qui s’est fait lâchement tuer sur une des plus belles avenues du monde.

Tu as raison, c’est surement tordu de pleurer un mort et de passer sous silence des centaines d’autres.

Crois-moi ou pas, mais j’ai été choquée que l’on puisse attaquer un bus plein de personnes fuyant l’horreur. J’ai été terrifiée que l’on puisse massacrer un bus entier de travailleurs humanitaires, d’enfants, de femmes, d’hommes de vieillards juste comme ça. Mais, tu as raison, je ne l’ai pas posté sur Facebook.

Par contre, j’y ai mis mon dégoût pour ce policier si jeune, qui est mort d’une façon aussi injuste, brutale et cruelle. J’ai été choquée que ce monsieur, parti travaillé comme tous les jours, ne puisse plus jamais rentrer chez lui. J’ai été émue par son conjoint. J’ai été fière de le voir s’exprimer sur une chaîne Française. Parce que je n’ai pas parlé non plus, sur mon Facebook, de ces rafles en Tchétchènie à l’encontre des homosexuels, ni des tortures dont ils font l’objet dans trop de pays. Et pourtant, tu as raison, il y aurait tant à dénoncer. Par contre sur mon Facebook, tu trouveras ma colère de savoir qu’a Paris il y a encore des affiches anti-avortement sur les murs.

En cette période où tout est une bonne excuse pour se diviser, je voulais te répondre que mon Facebook ne reflète pas toutes les horreurs qui se passent dans le monde. Ce que tu trouves sur mon Facebook ne reflète pas toutes mes pensées, toute ma vie, toutes mes tristesses. D’ailleurs, mon Facebook ne reflète plus grand chose, mais ça, c’est une autre histoire…

je respire


Aujourd’hui, j’ouvre ma fenêtre et je respire. L’air est déjà chaud en ce début de matinée, mais je respire. L’air n’est surement pas très pur, mais je respire. Je respire à plein poumon mais le coeur n’y est pas. Je pense à ceux qui ont respiré hier. Je pense à leur poumon qui se remplit de ce gaz tueur. Je pense à l’horreur, à l’injustice de toutes ces morts atroces en Syrie.

Voilà ce que wikipedia nous dit des effets de ce gaz :

« L’ypérite est un puissant vésicant. Sous forme de vapeurs, il attaque les voies respiratoires. Les yeux sont atteints avec une cécité temporaire et la peau en contact avec le produit devient enflammée. Les zones moites de la peau sont plus touchées, ainsi que les muqueuses sensibles. La réaction cutanée évolue en cloques remplies de liquides au bout de 4 à 8 heures si aucun traitement n’est administré. Dispersé sous forme de particules, le gaz s’introduit dans le système respiratoire et détruit les muqueuses avec une détresse respiratoire. Les poumons sont atteints avec des emphysèmes et des œdèmes consécutifs à la présence de fluides qui peuvent entraîner une mort similaire à la noyade si la dose est très forte.

À terme, le patient présente une anémie, une baisse de la résistance immunitaire et développe une prédisposition aux cancers. L’ypérite est en effet un agent mutagène et ceci même à de faibles concentrations. En effet, il peut entraîner une lésion grave : rupture simultanée de deux liaisons phosphodiester homologues, entraînant une cassure de la double hélice d’ADN16. Les lésions des tissus mettent beaucoup de temps à guérir et s’apparentent à de sévères brûlures. En cas d’ingestion d’aliments contaminés, on assiste à une perte de poids importante et des troubles digestifs. Sous forme liquide, l’ypérite peut contaminer des zones de manière durable ce qui augmente le risque de contamination par ingestion ou contact avec des objets souillés. Elle reste durablement active à l’abri de l’air, et dans l’air en dessous de 6 °C. »

Voilà où nous en sommes.

Pour en savoir plus, je vous conseille l’article de Eyes on Europe et Middle Est